Quelles solutions pour le secteur de l'assurance face à l'environnement de taux bas en Europe ?

Liliana Arias, Guillaume Déderen, Philippe Foulquier, Tristan-Pierre Maury: Début 2015, la BCE a décidé de procéder à un assouplissement quantitatif (Quantitative Easing) pour éviter une spirale déflationniste. Notre objectif, après avoir montré en quoi cette situation de taux d’intérêt bas constitue pour le secteur de l’assurance un véritable défi, est de proposer des solutions pour affronter ce contexte.

Author(s):

Liliana Arias

Ingénieur de recherche au sein du pôle de recherche d’Analyse Financière et Comptabilité à l’EDHEC Business School.

Guillaume Dederen

Maître des requêtes au Conseil d’Etat, où il siège à la Section sociale, spécialisée en droit du travail et de la sécurité sociale.Il a intégré en septembre 2015 l’Executive MBA de l’EDHEC , où il est également chercheur associé au sein du Pôle Analyse financière et comptabilité.

Philippe Foulquier

Professeur de finance et de comptabilité, directeur du pôle de recherche «Analyse financière et comptabilité» et directeur du EMBA à Paris, à l’EDHEC.

Tristan-Pierre Maury

Directeur adjoint de recherche au pôle de recherche en économie de l’EDHEC .

Nous rappelons les principaux mécanismes théoriques à l’oeuvre et réalisons une mise en perspective historique d’autres épisodes de Quantitative Easing aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou au Japon. A la différence de certains de ces exemples, nous mettons en évidence les difficultés rencontrées par la BCE pour agir à la hausse sur les anticipations d’inflation. La zone euro semble, au moins à moyen terme, vouée à stagner dans un environnement de taux bas et d’inflation faible. Nous détaillons les dangers que font peser les taux bas sur le secteur de l’assurance tant en vie qu’en non vie et les solutions stratégiques possibles pour en limiter les risques. Nous montrons qu’une gestion actif-passif optimale s’avère plus que jamais la réponse adéquate à une situation macroéconomique dégradée pour les sociétés d’assurance. Nous étudions les techniques possibles pour augmenter la duration des portefeuilles d’actifs et réduire le gap de duration entre les actifs et les passifs. En particulier, nous étudions l’intérêt d’un retour des assureurs vers l’investissement immobilier ou vers d’autres actifs moins traditionnels pour réduire ce gap de duration.

Pdf
Quelles solutions pour le secteur de l'assurance face à l'environnement de taux...
(-1.00 B)
Type: Position paper
Date: le 13/07/2016
Extra information :

For more information, please contact EDHEC Research and Development Department [research@drd.edhec.edu]

Research Cluster : Financial Analysis and Accounting

See Also

Nikolaos Tessaromatis speaking on factor investing at the 8th Wealth Management Forum
News
- 12-11-2018
Nikos Tessaromatis, Professor of Finance, EDHEC Business School and Member, EDHEC-Risk...
A Reinterpretation of the Optimal Demand for Risky Assets in Fund Separation Theorems - EDHEC-Risk Institute research article in Management Science
News
- 12-11-2018
We are pleased to enclose an EDHEC-Risk Institute research article published in the...
OTHERWISE#7 : NEW WAYS FOR ECONOMY AND BUSINESS
News
- 09-11-2018
Artificial Intelligence at the heart of Otherwise #7: « Our business school’s digital...
EDHEC Business school joins global alliance to revolutionize online education and flexible learning
News
- 02-11-2018
EDHEC has joined a group of five leading business schools to launch a new digital...