Revue de Presse 2017

[2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013]

 

[JANVIER]
Gestion sociale ( 2/01/2017)
Rémunération des patrons de grandes entreprises privées : on n'a pas tout essayé

« […]Soumettre au vote des salariés la rémunération du patron. La proposition, n'émane pas d'un syndicaliste adepte de la lutte des classes. Elle est avancée et solidement argumentée par Frédéric Palomino, professeur affilié à l'Edhec, par ailleurs vice président au sein du pôle européen concurrence de Compass Lexecon, une firme qui conseille les multinationales en matière de droit et de business models complexes. À la place du plafond de rémunération maintes fois évoqué, jamais mis en oeuvre, ce titulaire d'un Phd de l'institut universitaire européen préconise un plancher, relativement bas, qu'il évalue à 20 fois le plus bas salaire (équivalent temps plein) de la société concernée. Dans le même temps, le conseil d'administration élaborera son propre projet de rétribution du dirigeant, avant de le soumettre à l'appréciation des employés. […] »
Copyright Gestion Sociale

La Lettre de l'Expansion ( 9/01/2017)
SALAIRES DES PATRONS : FIXER UN PLANCHER PLUTÔT QU ’UN PLAFOND ?

« […]Le salaire des patrons des 120 plus grosses entreprises cotées à Paris a enregistré en 2016 une hausse record de 20 % pour atteindre 3,5 millions d’euros en moyenne, selon Proxinvest. Pour les PDG du CAC40, il s’élève à 5 millions d’euros. Face à la polémique récurrente sur ce sujet, le pôle de recherche de l’Edhec Business School propose de «fixer un plancher plutôt qu’un plafond ». Ce nouveau mode de rémunération fait écho aux travaux récents en théorie des jeux et en économie expérimentale destinés à mesurer l’aversion à l’iniquité dans les comportements individuels. Sur cette base, il pourrait être opportun de prévoir non pas un plafond, mais un plancher de rémunération, relativement bas, par exemple 20 fois le plus bas salaire de l’entreprise, et ensuite de soumettre au vote des salariés de l’entreprise un projet de rémunération décidé par le conseil d’administration. En cas de vote défavorable, le PDG percevrait le plancher. […] »
Copyright La Lettre de l'Expansion

Le Maine Libre ( 9/01/2017)
« Faire évoluer l'offre dans les zones d'éducation prioritaires »

« […]Un colloque organisé par l'université du Maine, l'Edhec* et Paris 1 se tient aujourd'hui au Mans sur le thème de la mixité sociale. L'universitaire et chercheur Arnaud Chéron présentera ses travaux. Vous avez rédigé un livre blanc** dont une partie examine la mixité sociale au collège. […] Il est flagrant d’observer une très forte disparité territoriale, notamment sur la contribution du secteur privé à la mixité sociale au collège, définie en fonction de l’origine sociale des parents. A Paris, les établissements privés peuvent s’avérer très ségrégant concentrant une forte population favorisée, là où dans les départements du nord de la France, ils peuvent prendre à l’inverse le relais du secteur public en contribuant très largement à cette mixité. […] »
Copyright Le Maine Libre

Nice Matin (9/01/2017)
Emploi : comment faciliter l'insertion des jeunes ? Changer l'approche du marché du logement Quelle réforme pour quel effet

« Les Entretiens de Nice entament leur deuxième saison. Ils mettent le cap sur l'emploi et l'éducation des jeunes, sujets sur lesquels travaille le pôle de recherche de l'Edhec Business School École de commerce engagée dans la cité et sur son territoire, l'Edhec Business School publie un livre blanc intitulé Mettre l'emploi des jeunes et les seniors au coeur de la réforme du modèle social français . Livre blanc qui insiste sur les jeunes car il s'agit de la situation sur le marché de l'emploi qui persiste le plus à des niveaux inacceptables. Ça doit être la priorité des priorités, estiment les professeurs d'économie Arnaud Chéron et Bruno Decreuse. […] »
Copyright Nice Matin

Onlystrategic (11/01/2017)
EDHECs latest position paper looks at what solutions the European insurance sector has to the low interest rate environment

« […]In their latest position paper entitled 'What solutions does the insurance sector have in the face of Europe's low interest rate environment?', the Economics and Financial Analysis and Accounting research centres of EDHEC Business School analyse, on one hand, the macroeconomic consequences of Quantitative Easing(QE) and, on the other hand, how the low interest rate environment poses a real challenge for the insurance industry while looking at the available solutions for adapting to this context […] »
Copyright Onlystrategic.com [Texte intégral]

Le Trésorier (12/01/2017)
« […]Dans le dernier position paper intitulé « Quelles solutions pour le secteur de l'assurance face à l'environnement de taux bas en Europe ? », les pôles de recherche en Economie et Analyse Financière et Comptabilité de l'EDHEC Business School analysent d'une part, les conséquences macroéconomiques du Quantitative Easing (QE), d'autre part, en quoi la situation de taux d'intérêt bas constitue pour le secteur de l'assurance un véritable défi et déterminent quelles sont les solutions pour s'adapter à ce contexte. […] »
Copyright Le Trésorier

See Also

- 07-02-2017
EDHEC Business School was recognized by AACSB International for its submission « The Teaching Factory », which presented how it co-develops classes with corporate partners for some 2,000...
- 03-02-2017
The 75 participants of EDHEC’s Executive MBA were in Kuala Lumpur for a Business Trip entitled "Exploring Malaysian Capitalism" From 16 to 20 January. This gave senior executives,...
EDHEC Global MBA gains 10 places in the prestigious Financial Times 2017 rankings
- 29-01-2017
Our one-year intensive MBA is rated 3rd in world on the “Value for Money” criterion for...
- 27-01-2017
A truly multicultural dimension The idea is to invite companies that are truly global: Five leading companies participated in this year’s January venue: Johnson & Johnson, Bureau...