Quand le secteur social inspire un management bienveillant

Publié le 12 octobre 2018.


En cette rentrée 2018, les participants au Cycle Supérieur de Management en Blended Learning de l’EDHEC ont pris part à un nouveau séminaire d’immersion décalé, dans le cadre de la Fabrique de l’innovation managériale. En observant sur le terrain le fonctionnement d’associations du secteur de l’urgence sociale, ils ont notamment appris à développer un management humaniste.

Pour ce nouveau séminaire, les participants étaient encadrés par Pascaline Esteban, consultante en développement personnel et professionnel ayant travaillé près de 15 ans dans le secteur de l’urgence sociale, et elle-même diplômée du CSM. Un atelier introductif leur a permis de découvrir le secteur et ses principales structures, et de réfléchir à la manière dont un individu s’intègre en société ou peut en être exclu. Puis est venu le temps de l’immersion, avec un après-midi d’observation sur le terrain, aux côtés de différentes associations. Ceux qui le souhaitaient ont pu doubler ce temps en participant également à une maraude, au cours de la soirée.

"Dans le secteur social, le public auprès duquel on intervient est plus réactif que quelqu’un qui serait bien inséré dans la société. Si on ne prend pas la bonne posture, si on prend cette personne de haut ou qu’on ne se met pas à sa place, la réaction sera immédiate et intense. Pour un manager, s’y confronter est une manière intéressante de développer une communication plus bienveillante."
Pascaline Esteban

Le lendemain, les managers ont partagé et contextualisé leur expérience en échangeant avec des professionnels et experts : des directeurs ou responsables projets d’associations ou de structures telles qu’Emmaüs Solidarité Paris, le Samu Social ou le Pôle urgence et hébergement de Nanterre, mais aussi une sociologue, qui leur a permis de prendre du recul sur ce qu’ils avaient observé.

Pour une posture managériale fondée sur l’écoute et l’empathie

Si l’expérience est incontestablement décalée, le lien avec leur vie en entreprise s’est établi rapidement. "Par exemple, dans le secteur social on parle beaucoup de la "bulle proxémique", cet espace vital que l’on doit impérativement respecter chez les autres, explique Pascaline Esteban. Lors du séminaire, certains participants ont que cette bulle était souvent malmenée en entreprise. Ils ont réfléchi à ajuster leurs pratiques."

Loin de son univers habituel, Paul-François de Gouttepagnon, Responsable de bureau départemental chez SMA BTP et participant au CSM, retient particulièrement l’intelligence humaine des équipes du Palais de la femme, le centre d’hébergement où il a réalisé son observation.

"Pendant une réunion qui était un peu agitée, notamment à cause de la présence de nombreux enfants, la responsable m’a impressionné par sa capacité à trouver l’équilibre entre autorité et bienveillance."
Paul-François de Gouttepagnon.  

Parce qu’elle invite ces professionnels à sortir de leur zone de confort pour opérer leur transformation managériale, cette démarche résume bien toute la philosophie et l’impact du CSM.

A voir également

 Le Chti et le Chtite Canaille sont de retour, en papier 100% recyclé et recyclable !
Actualités
- 22-03-2019
L’équipe du Chti a organisé son grand week-end de lancement du Chti et de Chtite...
[CONFERENCE] Secrets de Famille : De l’ombre à la lumière pour la pérennité de l’entreprise familiale
Actualités
- 20-03-2019
Dans le cadre des #Emotional Dynamics Series, un cycle de débats interactifs sur le...
EDHEC sponsorise le trophée de l'entrepreneuriat des Français de l'Etranger
Actualités
- 18-03-2019
  Un prix symbolisant l'esprit entrepreneurial et international de l'EDHEC Alessia di...
L’EDHEC Family Business Centre porte le projet européen SPRING
Actualités
- 12-03-2019
Le projet SPRING ou « Planification de la Relève et la Régénération des Entreprises...