Alumni Story – Laurent Nezot (Parcours Dirigeants 2018) : Développer un leadership qui rassemble

Publié le 18 juillet 2019.


D’une organisation très hiérarchisée à une culture plus bienveillante et ouverte, la participation de Laurent Nezot, Directeur commercial France de Yubico, au Parcours Dirigeants – ex AMP de l’EDHEC a coïncidé avec un véritable virage professionnel. Convaincu que l’épanouissement des individus est la clé de la performance collective, il revient sur la manière dont le programme l’a accompagné dans le développement d’un leadership plus incarné.

 

Dans quel contexte avez-vous décidé de vous inscrire au Parcours Dirigeants de l’EDHEC ?

Avant d’y participer, je m’interrogeais sur le décalage que je percevais entre le contenu de ma mission de dirigeant et mes valeurs. Cette question est primordiale parce qu’elle touche au plaisir que l’on trouve dans son travail. Et qui dit plaisir dit engagement… dit performance. J’ai compris rapidement que je ne pourrai pas y répondre seul : j’ai donc cherché une formation qui me permette d’y réfléchir. Je voulais à la fois mettre à jour mes connaissances, parce que je suis attaché à l’idée d’apprendre tout au long de mon parcours, mais aussi bénéficier du regard extérieur de dirigeants qui viendraient d’autres métiers et secteurs. Le Parcours Dirigeants a parfaitement répondu à ces deux attentes.

 

Comment votre participation au programme a-t-elle transformé votre parcours ?

L’entreprise au sein de laquelle je travaillais à l’époque se définissait par un management très "top-down", une organisation très hiérarchisée. De manière générale, il me semblait que trop de contrôle d’exécution n’était pas la bonne voie vers la performance. Grâce aux cours proposés au fil du Parcours Dirigeants, mais aussi au retour d’expérience des autres participants, je me suis ouvert à d’autres horizons et j’ai réalisé pourquoi cette approche ne me correspondait pas. J’ai pu faire un pas de côté et m’interroger sur moi-même – sur mes valeurs, sur ce que je pouvais apporter à une organisation. A l’issue d’un tel travail de réflexion, il devient impossible d’occuper un poste qui ne correspondrait pas à nos valeurs. J’ai alors saisi l’opportunité de rejoindre une entreprise qui me permet d’être en alignement avec qui je suis, et avec ma vision de ce que chaque individu peut apporter à la performance collective.

"Grâce au Parcours Dirigeants de l’EDHEC j’ai pu faire un pas de côté pour m’interroger sur moi-même et sur ce que je pouvais réellement apporter à une organisation"

 

Diriez-vous que vous avez développé une vision d’un leadership plus humain ?

Tout d’abord, le terme de leadership lui-même me semble plus intéressant que celui de management, car il n’induit pas une relation hiérarchique. Le leadership c’est rassembler des individus autour d’une même vision, d’un même challenge décliné ensuite en objectifs et en actions. Et une vision, ce n’est pas un objectif de performance ! C’est plutôt considérer la manière dont l’entreprise peut contribuer à l’aventure humaine. Construire une organisation basée sur des relations de confiance et de bienveillance entre les individus permet de réaliser ce type de vision. Le leadership tel que je conçois est moins basé sur le contrôle que sur l’écoute, la valorisation et la confiance. Globalement, les matrices d’entreprise sont en train de changer dans ce sens, la pyramide est de moins en moins la panacée. On comprend que le capital humain est la première force d’une entreprise.

"Au contraire du management qui induit une relation hiérarchique, le leadership, c’est rassembler des individus autour d’une même vision, d’un même challenge."

 

Vous partagez donc l’idée de Billy Salha, pour qui le "leadership de soi" et le "leadership interpersonnel" sont les prérequis d’un leadership business plus global ?

En effet, je pense que si l’on ne se connaît pas soi-même on ne peut pas aller vers les autres, et encore moins les emmener vers la réussite. En tant que dirigeants, nous nous devons d’être ancrés dans nos valeurs et de construire des relations dans lesquelles les individus s’épanouissent. D’ailleurs, ces principes ne se limitent pas à l’intérieur de l’entreprise, je les applique aussi auprès des fournisseurs, des prestataires, des clients. C’est un fait universel, finalement : les succès durables sont toujours basés sur de bonnes relations entre individus.

 

Pour en savoir plus sur le Parcours Dirigeants (ex-Advanced Management Programme) de l’EDHEC, n’hésitez pas à nous contacter : executive-amp@edhec.edu

A voir également

Le Global MBA de l’EDHEC confirme sa place sur le podium de The Economist
Actualités
- 31-10-2019
The Economist conforte l’EDHEC à la 3ème place Française dans son classement annuel des...
OTHERWISE becomes EDHEC VOX !
Actualités
- 28-10-2019
EDHEC VOX, the EDHEC magazine is the first publication focusing on international...
L’EDHEC Grande Ecole persiste et signe.  #Top 20 Mondial. #Classement Financial Times 2019
Actualités
- 28-10-2019
Ce classement confirme le leadership de l’EDHEC, qui maintient ce rang depuis plus de...
Recherche innovante : L’EDHEC conforte son leadership dans les infrastructures lors de la Paris Infraweek
Actualités
- 08-10-2019
EDHECinfra, le centre de recherche de l’EDHEC dédié aux infrastructures, participera...