Alumni Story – Orion Porta (Parcours Dirigeants 2018) : Développer une approche collaborative du leadership

Publié le 18 juillet 2019.


Depuis 2017, Orion Porta est Directeur général de Biocoop, une société coopérative spécialisée dans la distribution de produits biologiques qui connaît un développement considérable. Pour diriger cette entreprise porteuse de valeurs humaines et sociétales particulièrement fortes, il développe une approche collaborative du leadership, convaincu que c’est en nourrissant l’engagement des collaborateurs que l’on construit une performance durable.

 

Dans quel contexte avez-vous décidé de suivre le Parcours Dirigeants – ex AMP de l’EDHEC ?

Historiquement j’ai plutôt un parcours d’entrepreneur : j’ai monté plusieurs magasins Biocoop, puis suis devenu administrateur de la coopérative. Comme je me suis construit sur le terrain, quand je suis devenu Directeur général j’ai ressenti le besoin de me renforcer sur les fondamentaux de l’entreprise : management, finance, stratégie… Suivre le Parcours Dirigeants de l’EDHEC m’a permis de structurer ma vision stratégique et d’approfondir une approche moderne du leadership. Ce que j’apprenais au fil du programme était connecté de manière très directe à ce que je vivais au quotidien dans mes nouvelles fonctions.

 

Comment définiriez-vous votre vision du leadership ?

Ma vision repose sur une approche collaborative du management, à l’opposé de l’approche pyramidale classique. Ce qui m’intéresse en tant que dirigeant, c’est de libérer les énergies, de donner la possibilité aux gens de s’investir pour contribuer directement à l’évolution et à la stratégie de l’entreprise. Je travaille activement à transformer la culture de mon entreprise dans ce sens : cela a commencé au niveau du CoDir, dont les membres ont été coachés pendant un an pour se familiariser avec le travail collaboratif et développer une culture du lâcher prise, de la délégation et de la responsabilisation des équipes. Aujourd’hui nous poursuivons cette démarche, avec pour objectif que cette philosophie et ces pratiques "pollinisent" à tous les niveaux.

"En tant que dirigeant, j’ai un devoir d’exemplarité : je dois incarner cette culture pour que l’ensemble des collaborateurs, à tous les niveaux de l’entreprise, osent prendre des initiatives et des responsabilités."

 

Par quels moyens actionnez-vous ce mouvement de transformation managériale ?

La transformation s’opère de manière très concrète et quotidienne, mais aussi symbolique.

Par exemple, nous entendons faire en sorte que la légitimité au sein des équipes ne repose non plus sur des titres – nous avons même supprimé les titres de directeurs – mais sur le profil et les compétences de chacun. Nous commençons ainsi à organiser des "élections sans candidats" pour certaines missions : afin de constituer un groupe de travail par exemple, nous demandons aux équipes de définir les critères pertinents pour identifier les participants, puis d’élire en leur sein la personne qu’ils considèrent comme la plus qualifiée. Cette démarche est performante, car être désigné par ses pairs, responsabilise et engage. En parallèle, nous utilisons de nouveaux outils d’intelligence collective : le Flash CoDev, par exemple – un protocole qui permet de résoudre les problématiques de management de manière à la fois rapide, efficace, et collaborative. Et pour nous accompagner dans le déploiement de cette nouvelle culture, nous avons également fait appel à des coachs externes et formons aujourd’hui nos propres coachs en interne.

Cette vision collaborative fait écho au "leadership interpersonnel", que Billy Salha, nouveau directeur du Parcours Dirigeants de l’EDHEC, considère comme une dimension clé du leadership et comme un levier clé de performance. 

En effet, la transformation managériale que nous entreprenons revient à construire un véritable outil de performance pour l’entreprise. Au-delà de la philosophie, il s’agit de susciter l’engagement des collaborateurs. Nous cherchons notamment à mobiliser les jeunes générations, qui cherchent du sens et de l’épanouissement dans leur travail et sont sensibles à ces nouvelles manières de collaborer, de s’organiser. C’est d’autant plus important pour une entreprise comme Biocoop, car elle incarne des valeurs fortes de transformation de la société : notre organisation et notre culture interne doivent être à la hauteur de cette vision, en cohérence avec nos valeurs.

"Cette transformation est un véritable défi, pour tous les collaborateurs, moi y compris : responsabiliser les autres est plus difficile que de prendre les décisions de manière unilatérale. Mais c’est passionnant, et je suis convaincu que cette approche du leadership est plus performante à long terme."

 

Pour en savoir plus sur le Parcours Dirigeants (ex-Advanced Management Programme) de l’EDHEC, n’hésitez pas à nous contacter : executive-amp@edhec.edu.

A voir également

[EVENT 26/09/19] Finale Concours Coup de Pouce
Actualités
- 13-09-2019
La 5ème édition du Concours COUP DE POUCE organisé avec notre partenaire la Fondation...
Le Conseil supérieur du notariat et l’EDHEC signent un partenariat pour renforcer l’accompagnement des entreprises familiales par les notaires
Actualités
- 10-09-2019
 Le Conseil supérieur du notariat (CSN) et l’EDHEC Business School annonce la signature...
[Etude EDHEC Economics] Lutte contre le tabagisme : augmenter la taxe et compenser les inégalités sociales
Actualités
- 09-09-2019
L’un des objectifs du programme national de lutte contre le tabac 2018-2022 est de...
Lancement de la chaire de recherche
Actualités
- 03-09-2019
L'EDHEC Business School et Scientific Beta ont annoncé le lancement de la chaire de...