Campus de Singapour

C’est en 2010 que l’EDHEC a inauguré sa première implantation permanente en Asie.

Singapour : un hub économique de classe mondiale

C’est en 2010 que l’EDHEC a inauguré sa première implantation permanente en Asie. Le Groupe EDHEC a répondu à l’invitation des autorités singapouriennes, qui souhaitaient intégrer son expertise au sein d’un nouveau cluster d’excellence pour le développement de la formation et de la finance dans la région. Aujourd’hui, ce campus permet à l’EDHEC de bénéficier d’une position stratégique au cœur d’un des hubs économiques les plus dynamiques de la planète, créant une passerelle unique entre les enjeux commerciaux et financiers d’Europe et d’Asie.

C’est essentiellement un pôle de recherche majeur, abritant le siège asiatique de l’EDHEC Risk-Institute. Ce dernier développe notamment des programmes de recherche avec Deutsche Bank, Amundi ETF, Axa Investment Managers, Société Générale Corporate et Investment Banking, Eurex et CME Group. Enfin, c’est ce campus qui a été choisi pour lancer l’institut de recherche EDHEC Infra, spécialisé sur la question de l’investissement à long terme et les politiques de développement économique, en partenariat avec les autorités monétaires singapouriennes.

 

 


Tél & Fax

Tél : +65 (0)6438 0030
Fax : +65 (0)6438 9891

 

A voir également

Programmes intra-entreprises : accompagner vos managers dans la transformation digitale
Actualités
- 09-07-2018
Pour relever les défis d’un monde du business en perpétuelle transformation, l’EDHEC...
« Dissemin’Actions » de l’EDHEC Family Business Centre
Actualités
- 05-07-2018
Depuis le début de l’année 2018, les chercheurs et enseignants du Family Business...
Partenariat éditorial entre les Echos Solutions et l’EDHEC Family Business Centre
Actualités
- 05-07-2018
Le 20 juin 2018, première contribution du Family Business Centre dans les Echos...
L’EDHEC Executive MBA dans le Top 10 en Europe selon le classement de The Economist
Actualités
- 03-07-2018
Pour la première fois candidat à ce classement publié le 2 juillet par The Economist, l...