EDHEC Grande Ecole

« J’ai effectué mes deux stages dans le luxe »

De quelle classe préparatoire êtes-vous issue ? Je suis issue de la prépa‘ ECE à Saint Jean de Douai. Pourquoi le programme Grande École de l’EDHEC Business School ? J’ai choisi le programme Grande…
Temps de lecture :
23 oct 2020
Partager

De quelle classe préparatoire êtes-vous issue ?

Je suis issue de la prépa‘ ECE à Saint Jean de Douai.

Pourquoi le programme Grande École de l’EDHEC Business School ?

J’ai choisi le programme Grande École de l’EDHEC pour son excellence académique, reconnue dans les classements et la force de son tissu associatif.  Mon frère a également fait le choix de la Grande École mais en optant pour le parcours Apprentissage qui se déroule sur le campus de Paris.

Vous êtes en M2, quels sont les faits marquants de votre parcours à l’EDHEC ?

Je me suis beaucoup investie dans l’association EDHEC Protection Animale dont j’ai d’abord été responsable des conférences avant d’en devenir la présidente. Je me suis battue pour que l’association perdure, qu’elle recrute. C’était un gros challenge à relever mais il a été réussi. Une belle expérience, humaine et professionnalisante. En Master 1, j’ai eu la chance de partir six mois en échange à Birmingham. Pendant cet échange, j’ai continué de gérer l’association EDHEC Protection animale et la communication du BDE. C’était un peu sportif !

Comment s’est déroulée votre année de césure ?    

J’ai trouvé mon stage via une plate-forme que le BDE gère. J’ai effectué un premier stage chez Chanel en tant qu’assistante CRM et clienteling. Cette entreprise, indépendante et familiale porte des valeurs fortes, a la passion du produit. J’analysais les comportements en boutiques en France et à Monaco. J’ai formé les équipes marketing des boutiques à un nouvel outil CRM. J’ai ensuite travaillé pour DFS Group Limited (groupe LVMH) à Hong Kong au département Beauté en tant que Business Analyst. Je mettais en place la stratégie mensuelle de dynamic pricing pour plusieurs régions du monde (Amérique du Nord, Indonésie, Hong Kong, Italie) puis analysais les retombées financières. Enfin, j’ai rédigé un rapport trimestriel dédié au top management. C’était très international. Cette expérience a été très enrichissante.

Être coprésidente du BDE, c’est ?

Mon rôle principal est d’assurer un lien de confiance et de transparence entre l’administration, les associations et le BDE. Nous accompagnons les 2es années dans la réalisation de leurs projets et initiatives, leur rappelons le cadre à respecter. Lors de cette rentrée, nous les avons particulièrement sensibilisés aux mesures Covid. Dans ce contexte, nos associations doivent se réinventer.  

 

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

27.05.2024 - EDHEC
Rentrée 2024 : 22 nouveaux professeurs rejoindront l’EDHEC Business School
Le rythme fixé par l’ambitieux plan stratégique 2020-2025 de l’EDHEC a déjà été…
23.05.2024
Palmarès des écoles de commerce du Parisien Étudiant : l’EDHEC consolide sa 4e position au classement 2024 post-prépa
Pour la 5e année consécutive, le programme Grande École de l’EDHEC maintient sa…
22.05.2024 - EDHEC Grande Ecole
Double Diplôme EDHEC et Université Côte d’Azur : Découvrez le Parcours Enrichissant de Flora
Découvrez l'expérience unique et enrichissante d'un Double Diplôme en finance…