EDHEC Grande Ecole

Le programme Grande École : une opportunité pour les prépa’ littéraires

Quel est votre parcours avant l’EDHEC Business School ? Après mon bac littéraire, j’ai intégré une prépa’ littéraire au Lycée Condorcet à Paris. En 2e année, j’ai opté pour la khâgne moderne avec une…
Temps de lecture :
30 oct 2020

Quel est votre parcours avant l’EDHEC Business School ?

Après mon bac littéraire, j’ai intégré une prépa’ littéraire au Lycée Condorcet à Paris. En 2e année, j’ai opté pour la khâgne moderne avec une spécialisation en anglais. J’ai passé le concours de l’ENS et les concours des écoles de commerce. Ne souhaitant pas m’orienter vers la recherche ou l’enseignement, entrer dans une école de commerce me promettait des perspectives professionnelles plus riches.

Pourquoi l’EDHEC Business School ? 

Je suis issue d’une famille d’entrepreneurs, mon grand frère est également à l’EDHEC. Il m’a parlé de son échange en Australie, de la richesse de la vie associative. Enfin, les oraux ont été décisifs. Le campus de Lille m’a vraiment plu.

Vous êtes en M2 du Parcours Apprentissage, comment s’est déroulée votre parcours jusqu’ici ?

Il y a une transition à passer entre la prépa’ et les cours de big data, de finance… Cela demande beaucoup d’implication et d’opportunités d’acquérir des connaissances, d’apprendre et de progresser.
On sait pourquoi on va en école de commerce. Pour moi, c’était être dans le concret, travailler ensuite en entreprise… En Pré-Master, nous avions fait une demande de tutorat avec une étudiante de M1. En prépa’, je n’ai pas fait d’option mathématique et je suis la preuve que ce n’est pas impossible ! L’EDHEC avait financé les cours. Le Professeur Hager Jemel-Fornetty était très à l’écoute. En Master 1, la suite des cours vient plus naturellement.

Dans quelle association vous êtes engagée ?

L’association Prix de court qui organise un festival de court métrage dans la métropole lilloise. J’étais responsable des événements hors compétition. J’ai organisé une conférence sur le sujet du harcèlement de rue et son rapport au cinéma au Palais des Beaux-Arts. C’était une super expérience, professionnalisante.

Quels sont les faits marquants de votre parcours ?

Mon premier stage en fin de Pré-Master au sein de l’agence Ici Barbès comme conceptrice-rédactrice.

Mon entrée en apprentissage sur le campus parisien de l’EDHEC. C’est une période pivot entre la vie professionnelle et la vie étudiante. Il faut trouver l’équilibre entre sa vie professionnelle et les cours et assurer sur les deux plans.

Mon échange. J’ai pu partir un mois et demi à Jérusalem au sein d’un programme dédié à l’innovation et aux technologies. 

Ma soutenance. J’ai rédigé mon mémoire sur un sujet qui touche à la sociologie et au management organisationnel.

Où avez-vous effectué votre apprentissage ?

J’ai effectué un an au sein du Boston Consulting Group au sein de la division Marketing et Business Content à un poste de CRM. Pour ma 2e année, j’ai intégré la branche finance durable de BNP Paribas en tant que Project Manager.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants issus de khâgne comme vous ?

Je donne des cours particuliers de philosophie à des étudiants de prépa et fais passer les oraux d’entraînements dans mon ancienne prépa et je regrette qu’il n’y ait pas plus d’étudiants qui tentent les concours !  Alors je leur dirai de ne pas avoir peur de passer les concours, de ne pas se dire que les écoles de commerce ne sont pas faites pour leur profil. Qu’au contraire, leurs profils sont rares et riches, qu’ils doivent se faire confiance et qu’ils pourront construire leur projet professionnel au fil de leur cursus.

 

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

29.11.2022 - EDHEC Grande Ecole
Le double diplôme EDHEC/EURECOM accessible à la rentrée 2023
Á compter de septembre 2023, les étudiants du Programme Grande École de l’EDHEC…
28.11.2022 - Entrepreneurs
Appel à candidatures : rejoignez l’incubateur EDHEC à Lille
L’incubateur EDHEC ouvre son appel à candidatures pour recruter sa prochaine…