Témoignage
   |
Entrepreneurs
 |
Alumni
Entrepreneuriat

Parcours de champions - L'entrepreneur résilient

Diplômé du BBA EDHEC Business School en 2014, Barthélemy Fosse est le fondateur d’Emycare, une startup accompagnée au sein du réseau d’incubateurs EDHEC Entrepreneurs sur le Campus Jean Arnault à Lille. Après 9 années passées au sein de l’enseigne de grande distribution de sport et loisir Décathlon, il se lance dans l’entrepreneuriat et nous dévoile son parcours de champion entre résilience et confiance en soi.

Temps de lecture :
23 juin 2024
Partager
Emycare startup EDHEC

En matière d’entrepreneuriat, les entrepreneurs et les athlètes de haut niveau partagent bien plus que la quête du succès. Notre série “Parcours de champions” célèbre ceux qui osent rêver, portent la flamme en eux et créent avec passion, discipline, résilience et détermination pour tracer de nouvelles voies. Plongez au cœur des parcours de champions qui composent notre communauté d’EDHEC Entrepreneurs.

 

Pour ce premier numéro, partez à la rencontre de Barthélemy Fosse, fondateur d’Emycare et actuellement incubé à l’EDHEC au Campus Jean Arnault de Lille.

 

Pourquoi entreprendre ?

 

Dans le monde de l'entrepreneuriat, certains parcours se démarquent par leur détermination et leur capacité à transformer les défis en opportunités. Barthélemy incarne cette essence de l’entrepreneur résilient.

 

Inspiré par son père architecte et chef d’entreprise, l’envie d’entreprendre l’a animé dès son plus jeune âge. "Je voyais l’étincelle dans ses yeux lorsque nous visitions ses bureaux ou des chantiers. Celle qui donnait envie aux gens de travailler avec lui. Cela m’a profondément marqué et m’a donné envie de suivre ses pas", raconte-t-il. C’est la flamme qui animait son père qui a éveillé en lui le désir de créer et de construire des projets concrets.

 

Après ses années d'études en école de commerce, Barthélemy a choisi un chemin qui alliait savoir théorique et expérience pratique. "Je voulais suivre les traces de mon père, mais je savais aussi que je devais me former sérieusement", explique-t-il. “Je vois beaucoup de personnes qui font leur premiers actes de management en tant qu’entrepreneurs, mais c’est hyper dur !”.

 

Son parcours l'a conduit chez Décathlon en alternance pendant son Master 2, où il a gravi les échelons jusqu'à devenir gérant de magasin. Cette expérience dans le secteur du Retail lui a apporté non seulement des compétences en gestion et en stratégie, mais aussi une vision plus aiguisée de ce que signifie être entrepreneur.

 

Le passage de Barthélemy de salarié à entrepreneur n'a pas été un choix impulsif. Après neuf années chez Décathlon, il a commencé à travailler sur son propre projet, Emycare, tout en continuant à jongler avec ses responsabilités professionnelles. "C'était une période intense où je devais jongler entre mon travail chez Décathlon et le développement de mon projet. Mais cela m'a permis de prendre le temps de peaufiner mon idée et de laisser mûrir le concept", raconte-t-il. Cette phase de transition a été ponctuée de sacrifices, mais elle a consolidé sa résilience et sa détermination.

 

Emycare, startup engagée

 

Emycare, la startup fondée par Barthélemy, offre des solutions thérapeutiques digitales pour les patients atteints de maladies chroniques. Sa première solution commercialisée, MyCharly, adresse les patients en situation d’obésité. Mais Barthélemy travaille pour étendre son impact à d'autres pathologies telles que le diabète et l'asthme. "Notre objectif est d'accompagner les patients dans leur parcours de santé en modifiant leurs comportements à long terme", explique-t-il avec passion.

 

Pour cela, Emycare prône une approche multifactorielle. Dans le cadre de l’obésité, Emycare combine l’analyse des habitudes nutritionnelles, la physiologie et la psychologie. "Le fameux 'pourquoi je mange'," explique Barthélemy. ”Chez Emycare, nous travaillons d’abord à te faire sentir mieux et ensuite te faire perdre du poids. Cela passe par 3 étapes : diagnostiquer et comprendre les habitudes alimentaires et les émotions qui y sont liées ; ensuite, identifier les motivations intrinsèques à la perte de poids et restaurer la confiance en soi. Et ensuite seulement, modifier les habitudes en termes de nutrition et d’activité physique. “ Pour cela, Emycare mesure des données psychométriques relatives à la confiance en soi et au bien-être. "Nous avons constaté que lorsque ces indicateurs psychométriques s'améliorent naturellement, une perte de poids durable s'ensuit," ajoute Barthélemy.

 

Pour lui, chaque avancée dans son entreprise est une victoire qui va au-delà des simples chiffres : c'est un impact tangible sur la qualité de vie des utilisateurs. Barthélemy ne se contente pas de gérer une entreprise. Pour lui, l'entrepreneuriat est une quête de sens et de contribution significative.

 

Aujourd'hui, Barthélemy est fier des réalisations d'Emycare et de la vision qu’il porte. "Voir nos utilisateurs bénéficier de nos solutions et nous remercier pour l'impact positif que nous avons sur leur vie, c'est une des plus grandes récompenses que je puisse imaginer. Aujourd'hui, nous avons une centaine d’utilisatrices, et lorsqu'elles nous disent que notre solution les aide et a un impact sur elles, c’est le meilleur compliment.”

 

Entreprendre : la résilience du champion

 

Avoir un état d’esprit d’entrepreneur, ce n’est pas inné. Cela s’apprend, s’entretient et exige une discipline rigoureuse. En ce sens, l’entrepreneur est proche du sportif de haut niveau. "Il y a un véritable parallèle avec le sport, où l’on fait face à de nombreux échecs, qui permettent d’apprendre et de tracer son parcours.”

 

Tout comme un athlète qui vise à devenir le meilleur du monde et s’entraîne constamment pour atteindre cet objectif, l’entrepreneur se fixe des ambitions. Une vision pour laquelle il établit des étapes à franchir, un travail rigoureux quotidien et envers laquelle chaque obstacle est transformé en opportunité.

 

Au cours de son parcours, Barthélemy a appris que les échecs sont des tremplins vers la réussite. "Mon plus grand échec a été lié à des erreurs de communication lors d'un recrutement chez Décathlon. Cela m'a profondément marqué et m'a appris l'importance de la transparence et de l'écoute active dans le leadership", confie-t-il avec humilité. Cette capacité à transformer les revers en opportunités d'apprentissage est une qualité qui définit sa philosophie entrepreneuriale.

 

“On n’a pas le droit à l’erreur, on a le devoir à l’erreur.”

 

Un conseil précieux donné à Barthélemy durant son parcours chez Décathlon. "La pire chose que tu puisses faire, c’est de ne pas agir. En tant qu’entrepreneur, c’est la même chose. Parfois, c’est plus confortable de ne pas agir, mais quand tu ne fais rien, tu n’apprends rien. Donc, le devoir à l’erreur, c’est hyper puissant ! C’est ma devise au quotidien, je l’ai écrite en gros sur un tableau".

Barthélemy Fosse

"Il faut aussi garder à l’esprit que tout ça reste un jeu ! Un jour, un de mes patrons chez Décathlon m’a dit, alors que je traversais une période difficile, que tout ce que nous faisions, c’était de vendre des vélos et rien d’autre. Oui, il y a des enjeux économiques, mais au final, on vend des vélos ! Cette prise de recul permet de se rappeler que nous ne sauvons pas des vies. Si je fais le parallèle avec l’entrepreneuriat, j’ai toute mon énergie et mes économies dans ce projet. Si ça ne fonctionne pas, c’est embêtant mais c’est tout. Nous dédramatiserons les enjeux et passerons à autre chose. Il faut faire ce qui te fait vibrer !”

En tant qu’entrepreneur, Barthélemy adopte un état d’esprit similaire à celui d’un athlète. Ses succès, il les doit au point d’honneur qu’il met à maintenir un équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

 

"Je crois fermement à l'importance de prendre soin de soi pour être efficace dans son travail. Cela passe par une hygiène de vie saine et des moments de détente". Parce qu’en entreprise, si tu n’es pas en forme pendant quelques jours, le train continue d’avancer. Dans l’entrepreneuriat, si tu n’es pas en forme, le train s’arrête.

 

À travers Emycare, Barthélemy démontre que l'entrepreneuriat va bien au-delà de l'aventure personnelle, c'est une véritable quête de sens et de contribution significative. Comme un athlète de haut niveau, il allie discipline, résilience et passion pour atteindre sa vision. Et c’est cette vision, empreinte de détermination et d’humanisme, qui fait de lui un véritable champion de l’entrepreneuriat.

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

10.07.2024 - Entrepreneurs
Parcours de champions - L'entrepreneur persévérant
Après une solide formation d’ingénieur et une passion précoce pour le secteur…
02.07.2024 - Entrepreneurs
Parcours de champions - L'entrepreneuse à la discipline d'acier
Après des études à Sciences Po et un début de carrière entre l’Amérique Latine…
13.06.2024 - EDHEC
« Générations 2050 » : l’EDHEC lance son nouveau plan stratégique 2024-2028
Le 13 juin 2024, l’EDHEC Business School a lancé « Générations 2050 », son…