EDHEC Grande Ecole

PGE de l’EDHEC : une offre de Master 2 très large

Nathan Sadeh vient de terminer son Master 2 à dans le cadre du PGE de l’EDHEC Business School. Il travaille au sein d’une start-up danoise du secteur de l’e-sport. Pourquoi avoir choisi le PGE de l…

Temps de lecture :
28 juin 2022

Nathan Sadeh vient de terminer son Master 2 à dans le cadre du PGE de l’EDHEC Business School. Il travaille au sein d’une start-up danoise du secteur de l’e-sport.  

 

Pourquoi avoir choisi le PGE de l’EDHEC ?

L’EDHEC était l’école de commerce que je ciblais. Elle offre de belles infrastructures, un grand nombre d’associations. Son diplôme est prestigieux. L’offre en Master 2 est assez large ainsi que les opportunités de partir à l’international.  

 

Quelles sont les opportunités offertes par l’EDHEC dont vous avez pu profiter ? 

J’ai pu travailler sur mon projet de start-up dans le cadre du dispositif CEO for six months. J’étais suivi par l’équipe d’EDHEC Entrepreneurs. Mon projet mêlait e-commerce et streaming. J’ai pu faire avancer mon projet que j’ai mis en suspens pour le moment mais que je reprendrai plus tard.

Nous bénéficions de fabuleuses infrastructures sportives qui permettent des tournois à un niveau académique. Pour ma part, j’appartenais à l’équipe de basket de l’école avec la             quelle nous participions à un championnat universitaire ainsi qu’un championnat d’écoles de commerce de haut niveau.

L’EDHEC offre de vraies opportunités de partir étudier à l’étranger. Je devais partir en double diplôme à l’étranger. Malheureusement, du fait du Covid, certains pays ont fermé leurs frontières. Mais je compte bien me rattraper avec un emploi à l’étranger.

 

Vous avez opté pour le MSc in Marketing Management en Master 2. Quels aspects du programme vous plaisent le plus ?

Outre mon intérêt pour le marketing, j’ai choisi ce MSc car il a une excellente réputation et pour le type d’opportunités offertes à la sortie en matière d’emploi à la fois dans les métiers du marketing et aussi dans les départements commerciaux.

J’ai beaucoup apprécié les relations qu’entretient le MSc avec les entreprises ce qui nous permet de travailler sur des cas réels et concrets. Cela a été le cas de Seb et aussi, du projet Future for building avec la Chaire Anticipation, Innovation & Transformation. Il fallait innover puis pichter les projets. 

 

Dans quelles entreprises avez-vous effectué votre année d’immersion professionnelle ? 

Outre les six mois passés à travailler sur mon projet de start-up, j’ai intégré Microsoft France comme Account Executive Junior. J‘ai notamment eu l’occasion de travailler sur le lancement de la Xbox série X&S chez Darty et à la Fnac.

 

À quelle association avez-vous appartenu ? Quel était votre rôle ?

Je faisais partie de l’équipe de basket. J’étais également membre du pôle Développement commercial de l’EDHEC Jobs Management qui permet de proposer des emplois étudiants aux élèves.

edhec_basket_nathan_sedah.jpg

 

Vous avez intégré CAVEA au Danemark. Quel poste occupez-vous ?

Je suis Account Manager dans cette start-up du domaine de l’e-sport. C’est un des secteurs qui me plaît le plus. Ce poste est la première étape à la construction d’une carrière internationale.

 

Quels conseils donneriez-vous aux élèves de classes préparatoires qui devront choisir quelle école intégrer en 2022 ?

Il faut se donner à fond au concours pour pouvoir choisir la meilleure école, s’engager dans le cursus qui vous plaira, l’école dans laquelle vous pourrez vous épanouir.

 

Votre expérience du PGE en 3 mots ?

Enrichissement, engagement et entrepreneuriat.

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

08.12.2022 - EDHEC
Classement Challenges 2023 : L’EDHEC 3e école de management en France
Selon le classement publié par le magazine Challenges ce jeudi 8 décembre, l’…

Lire la suite

Vote down!

You voted ‘down’

Partager
02.12.2022 - EDHEC
Florian Berg (MIT) : Navigating the world of ESG ratings
EDHEC Speaker Series “The Future of Finance” - conférence en ligne Avec…

Lire la suite

Vote down!

You voted ‘down’

Partager