Executive Education

Développement professionnel : construire une carrière qui vous ressemble

S’il est courant de parler de développement personnel, on évoque de plus en plus souvent le "développement professionnel". De quoi s’agit-il exactement ? Comment le développement professionnel peut…

Temps de lecture :
14 mai 2021
Partager

S’il est courant de parler de développement personnel, on évoque de plus en plus souvent le "développement professionnel". De quoi s’agit-il exactement ? Comment le développement professionnel peut-il être un formidable levier de performance et un moyen de faire évoluer votre carrière dans le sens qui vous convient vraiment ? A la croisée des chemins du développement personnel et de la formation professionnelle, le développement professionnel est une réponse complète et efficace. 

 

On comprend souvent "développement professionnel" comme formation continue. En effet, l’un ne va pas sans l’autre. Mais le développement professionnel englobe toutes les formes d’évolution et d’apprentissage, et tous les types de savoir. Ainsi, on peut définir le développement professionnel comme l’ensemble des moyens mis à la disposition des employés pour qu’ils acquièrent de nouvelles connaissances, qu’ils développent de nouvelles compétences relatives à l’exercice de leur métier, tant en termes de savoir-faire que de savoir-être, et en cohérence avec leurs aspirations personnelles et professionnelles. On comprend aisément que la formation continue joue un rôle de premier ordre dans ce mécanisme. 

 

Comment accélérer sa carrière grâce au développement professionnel?

 

Un bon développement professionnel répond à des attentes individuelles précises. Tout le monde ne rêve pas de la même carrière et c’est pourquoi il est essentiel, tout au long de sa vie professionnelle, de se demander comment on souhaite la faire évoluer. Le cabinet de recrutement Michael Page en Suisse révélait les résultats d’une étude particulièrement éclairante sur les attentes réelles des employés. En effet, alors que l’on s’attend à ce qu’une évolution de carrière soit nécessairement synonyme d’avancement dans la hiérarchie et d’augmentation, 43% des personnes interrogées, entre 30 et 49 ans, citaient l’apprentissage de nouvelles capacités comme critère principal dans la recherche d’un nouvel emploi ou d’une nouvelle fonction au sein de leur entreprise. Dans cette perspective, le champ des possibles est extrêmement ouvert et chacun peut imaginer l’évolution qui lui ressemble. Car là est la clé du développement professionnel : se donner les moyens de construire la carrière que l’on souhaite, dans laquelle on peut pleinement s’épanouir

 

Quels sont les critères importants pour construire sa carrière ?

 

La vie professionnelle est constituée de plusieurs éléments sur lesquels chacun peut agir pour la faire évoluer. Tout au long de sa carrière, ces éléments prennent une place différente et l’équilibre général doit être repensé : le jeune diplômé n’a en effet pas les mêmes attentes que le senior ou le jeune parent qui envoie son petit dernier à la fac non plus. La variation n’est pas dans la liste des paramètres mais bien dans leur degré d’importance. Voici une liste non exhaustive de ces critères et des questions à se poser : 

  • La rémunération : de quelle rémunération ai-je besoin ? Et à quelle rémunération ai-je envie de prétendre ? 
  • Le niveau de responsabilité / le challenge : à quel niveau de responsabilité puis-je m’épanouir dans mon travail ? Ai-je besoin d’être fortement challengé ? 
  • Le titre / la fonction : suis-je sensible au prestige d’un titre, d’une fonction ? 
  • Le prestige de l’entreprise : ai-je besoin d’intégrer un grand nom du secteur dans lequel j’évolue, quitte à ne pas avoir le poste de mes rêves tout de suite ?  
  • La taille de l’entreprise : les grandes et petites entreprises ne procurent pas la même sécurité, les mêmes avantages sociaux, ni le même type de poste, de transversalité, de flexibilité etc. Ai-je envie de m’investir dans une petite entreprise en développement ou ai-je besoin de m’épanouir au sein d’une société qui a déjà fait ses preuves ? 
  • Le sens de son travail : jusqu’où ai-je besoin de donner du sens à mon activité professionnelle ? 
  • La possibilité d’évoluer au sein de l’entreprise : ai-je une vision de ma vie professionnelle à 3, 5, 10 ans ?  

En fonction des réponses que vous vous donnerez et des attentes que vous identifierez, vous pourrez décider de la marche à suivre et choisir la formation adéquate. Par exemple, vous vous dirigerez vers un des MBA que propose l’EDHEC Executive Education, si vous souhaitez opérer une transformation professionnelle importante et atteindre des postes à haute responsabilité, ou vers le Executive Master business & management si vous cherchez à renforcer vos compétences managériales en construisant un projet professionnel personnalisé, cohérent et efficace. 

 

 

Découvrez nos formations

 

 

Le développement professionnel : enjeu pour l’employé et pour l’entreprise 

 

Selon un sondage PWC, "79 % des PDG dans le monde craignent qu’un manque de compétences essentielles au sein de leur personnel menace la future croissance de leur entreprise". Cette inquiétude des dirigeants trouve une résonance rassurante dans le fait que toutes les études tendent à montrer que les employés, toutes générations confondues et tous niveaux confondus, sont désireux de se former. D’ailleurs, selon le Workplace Learning de LinkedIn Learning de 2021, "Le renforcement des compétences dans le nouveau monde du travail", 54 % des managers recommandent à leurs équipes de se former pour avancer dans leur carrière. Et parmi les apprenants, la génération Z (âgée de 18 à 24 ans) semble particulièrement encline à se former : "le nombre d’apprenants issus de la génération Z a été multiplié par 2,5 l’année dernière". La même étude fait enfin émerger les principaux domaines sur lesquels sont axés les programmes de formation en 2021 : le développement et la mise à jour des compétences arrive en tête avec 77%. On distingue d’ailleurs le développement de compétences (upskilling) et la mise à jour des compétences (reskilling). Si le premier permet d’acquérir de nouvelles compétences afin de s’améliorer dans le cadre d’un même poste, la seconde permet d’acquérir de nouvelles compétences en vue d’occuper un poste différent. 

 

Les soft skills : les compétences à ne surtout pas oublier !

 

Les soft skills désignent les compétences comportementales, dites "douces", en opposition aux hard skills qui désignent les compétences techniques. Les soft skills font aujourd’hui la différence entre un candidat et un autre, tout comme la culture fait la différence entre une entreprise et une autre. Le rapport "Future of Work", du World Economic Forum, énumère les compétences émergentes les plus recherchées par les entreprises françaises en 2021. Parmi elles, citons : 

  • La pensée analytique et la capacité d’innovation (Analytical thinking and innovation) 
  • Les techniques actives d’apprentissage (Active learning and learning strategies) 
  • La résilience, la résistance au stress et la flexibilité (Résilience, stress tolerance and flexibility) 
  • La créativité, l’originalité et la prise d’initiative (Creativity, originality and initiative) 
  • La capacité d’analyse et l’esprit critique (Critical thinking and analysis) 
  • La capacité à résoudre des problèmes complexes (Complex problem-solving) 
  • Le leadership et la capacité à jouer un rôle d’influence (Leadership and social influence) 
  • L’intelligence émotionnelle (Emotional intelligence) 
  • La capacité de raisonnement, et de résolution de problèmes (Reasoning, problem-solving and ideation) 
  • La capacité d’analyse et d’évaluation des systèmes (Systems analysis and evaluation) 

 

L’EDHEC Executive Education intègre les soft-skills à toutes ces formations. Le développement personnel est une dimension essentielle du développement professionnel, c’est pourquoi un coaching personnalisé permet à chaque participant de travailler sur lui et sur son projet tout en développant ses compétences managériales, techniques, financières et comportementales. 

Dans un article publié sur le site du World Economic Forum, Matthew Lauer, Responsable mondial de la communication et de la stratégie de Mercuria Energy Group, affirme que "l'avenir du travail passe par un retour à l'apprentissage" (The future of work requires a return to apprenticeships) : c’est une conviction que nous partageons à l’EDHEC Executive Education. 

  

En savoir plus sur la formation continue EDHEC Executive Education

 

CONTACTEZ-NOUS

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

17.05.2024 - EDHEC
Classements du Financial Times : les programmes inter-entreprises de l’EDHEC intègrent le Top 5 mondial
En progression dans les classements de la formation continue du Financial Times…
14.05.2024 - Executive Education
Au cœur d’une entreprise en transformation
Le jeu d’entreprise de l’Executive Master Business & Management de l’EDHEC
07.05.2024 - Executive Education
CPF : Utiliser son compte personnel de formation pour intégrer l’EDHEC
Tout savoir sur le CPF : comment l'utiliser et trouver la bonne formation pour…