Témoignage
   |
Executive Education

My story – Formation leadership pour dirigeants : une expérience immersive au sein des armées

Dans le cadre du Parcours Dirigeants, les participants challengent leur leadership d’une manière intense et originale : le séminaire intitulé "Management sous tension avec les Armées" est une expérience immersive unique en son genre.

Temps de lecture :
14 oct 2021

Dans le cadre de l’AMP-Parcours Dirigeants, les participants challengent leur leadership d’une manière intense et originale : le séminaire intitulé « Management sous tension avec les Armées » est une expérience immersive unique en son genre. Emilie Tison, Directrice Services Financiers U Enseigne & CEO Banque, et Isabelle Vantard, Directrice générale adjointe à l’IRI, reviennent sur ce qu’elles attendaient d’une formation pour dirigeants et racontent ce que ces 10 jours à bord d’une frégate de la Marine nationale ont apporté à leur vie professionnelle.

Le Parcours Dirigeants de l'EDHEC

Vous avez suivi l’AMP-Parcours Dirigeants, promotion 2020. Que veniez-vous y chercher ? Quelles étaient vos attentes ?

Emilie Tison : La démarche initiale ne vient pas de moi. L’entreprise (Système U) avait fait une people review du top management pour identifier un vivier de talents susceptibles d’intégrer le comex. J’ai été identifiée et l’entreprise m’a proposé cette formation AMP-Parcours Dirigeants de l’EDHEC. C’était évidemment très valorisant, même si m’engager dans une formation pour dirigeants demande avant tout beaucoup d’organisation. D’un point de vue plus personnel, je suis venue chercher de la réassurance sur mes capacités métier et de management. Me confronter à d’autres personnes, à mes pairs, allaient me permettre de me positionner, de bien savoir où j’en étais professionnellement pour envisager la suite.

Isabelle Vantard : Dans la même idée, j’avais besoin de savoir ce que je valais en allant à la rencontre d’autres personnes, d’autres métiers, d’autres manières de travailler. Je suis chez IRI depuis 20 ans et je me demandais si j’étais aussi compétente en dehors de l’entreprise. Il y a donc également une notion de réassurance. D’autant que je suis à un moment où j’ai deux options qui s’offrent à moi pour ouvrir un nouveau chapitre de ma carrière. L’AMP-Parcours Dirigeants nous donne des ouvertures sur d’autres profils et d’autres secteurs, ce qui permet de se positionner. De ce point de vue, j’ai parfaitement trouvé ce que je cherchais. Et même plus encore !

Apprendre le leadership autrement - séminaire immersif au sein des armées

Dans le cadre de la formation pour dirigeants, il y a ce séminaire au sein des Armées. Vous avez toutes les deux intégré la Mission Jeanne d’Arc pendant 10 jours. Concrètement, de quoi s’agissait-il ?

ET : De partir en mer sur une frégate de la Marine Nationale, d’y vivre nuit et jour avec les marins, les élèves-officiers, le capitaine du vaisseau qu’on appelle le « pacha » et d’être déconnectée pendant 10 jours ! C’est une plongée dans un tout autre monde avec des règles, des codes, un langage à intégrer. Nous avons dû faire preuve d’une adaptation difficile à imaginer tant qu’on ne la vit pas. Ensuite, à l’image des jeux de rôles, nous avons été soumis à des situations pour éprouver notre management sous tension. Nous nous sommes ainsi retrouvés à la tête d’un commandement sur des missions sur lesquelles nous n’avions aucune expertise : évacuer des ressortissants ne fait pas partie de mes missions habituelles. Tout est bousculé. On perd à la fois tous nos repères mais il faut s’adapter très vite.

IV : C’est un séminaire d’immersion vraiment original que je recommande à tout le monde. Sur le bateau, nous ne sommes plus des dirigeants qui fixons des règles et un cap : c’est d’abord à nous de respecter les règles établies. En plus d’apprendre à évoluer dans ce nouvel univers (ou de faire des parcours du combattant avec les commandos !) nous vivons des situations extrêmes – défendre un bivouac toute une nuit en milieu hostile, évacuer 1000 ressortissants – qui font appel à des qualités qu’un dirigeant doit avoir. L’urgence, la tension et le danger font émerger de manière évidente nos forces, et donc aussi nos faiblesses. Expérimenter le management sous tension révèle le manager que nous sommes.

Pensez-vous que ce séminaire a sa place dans un tel programme de formation destiné aux dirigeants ?

ET : Oui car c’est un défi qui correspond à ceux des dirigeants : traverser l’incertitude, pouvoir organiser des choses y compris sur des domaines qu’ils ne connaissent pas. Et au final, toujours prendre des décisions, même mauvaises, car il faut avancer. C’est un des apprentissages de ce séminaire.

En parallèle, cette expérience m’a aussi appris ce qu’était l’Armée, réellement. C’est intéressant d’échanger avec eux. Nous avons par exemple passé du temps avec les élèves officiers. Voir leur motivation, leur engagement pour être sous-marinier, nous a tous impressionné. C’est une ouverture sur un monde duquel nous avons beaucoup à apprendre.

IV : D’abord, cette expérience est vraiment incroyable. Une opportunité de tester notre capacité d’adaptation et notre agilité d’une manière extrêmement forte et efficace. Voir comment notre leadership s’exprime dans des situations extrêmes nous offre également un éclairage sur nous-même, impossible à avoir autrement. En entreprise, les décisions que nous avons à prendre n’engagent pas la vie ou la mort d’autres hommes : se confronter à une telle réalité nous permet de découvrir notre résistance au stress, notre capacité à prendre une décision parce qu’il faut avancer, même si on n’a pas le temps de faire de multiples aller-retour avant validation, comme on a tendance à le faire en entreprise. En ce sens, ce séminaire s’intègre parfaitement à une formation pour dirigeants comme l’AMP-Parcours Dirigeants.

Les deux mondes – l’entreprise et la Marine nationale – sont très opposés. Y avez-vous trouvé des similitudes ?

ET : Les similitudes ne sont pas tant entre les deux mondes qu’entre ce qu’ils exigent comme qualités humaines et managériales. Sur une frégate ou en entreprise, il est question d’organisation, de délégation, de prise de décision, de retours d’expériences… Les différences viennent des situations et des codes qui régissent nos deux mondes. Mais il y a un objectif à atteindre et, en dehors des armes, nous avons les mêmes outils intrinsèques pour y arriver.

IV : Effectivement, les situations qu’ils vivent et les règles qui sont les leurs permettent à ce qu’on appellerait des soft skills de s’exprimer différemment. L’apprentissage est véritablement à ce niveau, un niveau humain, de savoir-être, de management, de leadership. Nous savons nous organiser, nous dirigeons des équipes, nous prenons des décisions, nous déléguons… Mais saurions-nous le faire en tension ? Saurions-nous nous adapter ? Saurions-nous challenger nos pratiques pour les rendre plus efficaces ? C’est sur ces sujets que nos mondes se rejoignent. Et c’est à ces questions que ce séminaire de management sous tension nous permet de répondre.

Avez-vous beaucoup appris sur vous lors de ce séminaire ? Et êtes-vous rentrées avec des idées à mettre en place au sein de vos entreprises ?

ET : Nous avons d’abord appris collectivement car il y a eu une grande solidarité au sein du groupe. D’un point de vue personnel, c’est un enrichissement qui vient parfaitement bien compléter le travail que j’ai fait grâce au coaching que propose le Parcours Dirigeants de l’EDHEC. Et je suis revenue avec des idées précises pour améliorer notre fonctionnement en entreprise. J’ai particulièrement apprécié leur gestion des réunions : elles sont très préparées, chacun respecte son temps de parole, c’est très efficace. Ils ont une maîtrise du partage d’information impressionnante : retour d’expérience, briefs, débriefs, etc. Mais sans jamais se noyer. J’ai d’ailleurs déjà préparé un séminaire pour rendre nos réunions plus efficaces, sur des formats plus courts.

La polyvalence à bord d’un bateau est également remarquable : chacun est à même de remplir plusieurs fonctions et donc d’exprimer plusieurs compétences. A ce titre, la polyvalence favorise l’enrichissement de chacun et je pense que nous aurions beaucoup à gagner à la développer en entreprise.

IV : C’est vrai qu’il y a eu un effet immédiat sur le groupe : la solidarité et l’esprit de groupe que l’on pouvait déjà avoir ont augmenté, les relations se sont démultipliées. Personnellement, ce séminaire m’a fait réaliser que je pouvais être très directive. Ce qu’il faut gérer notamment lorsque l’on est une équipe constituée de dirigeants. Nous avons tous l’habitude d’être le boss donc on ne pouvait pas jouer la surenchère et encore moins les égos : il a fallu vraiment apprendre à travailler ensemble.

De retour au bureau, j’ai fait évoluer certaines organisations de réunions en initiant un travail pour être plus efficaces. Je suis également en train de développer un système de mentoring pour augmenter le niveau de responsabilité et d’autonomie des collaborateurs. D’un autre côté, les militaires ont été intéressés par notre manière travailler de manière plus collaborative. Nous avons réussi à être dans un bel échange avec eux.

Diriez-vous que ce séminaire vous a permis de faire évoluer votre leadership ?

ET : En tant que dirigeant, parler avec les élèves officiers fait réfléchir : ils sont extrêmement motivés et c’est une motivation qu’on aimerait souvent ressentir dans nos équipes.

IV : Je rebondis sur ce point qui a été très prégnant en effet. Ils sont très engagés et positifs et ça fait du bien. Je réalise à quel point nous devons toujours, en tant que dirigeants, donner du sens au travail de chacun, définir le rôle des uns et des autres.

ET : Nous avons aussi à apprendre des retours d’expérience qu’ils font sur les réussites et les échecs et qu’ils réutilisent bien plus que nous le faisons en entreprise, permettant de vraiment faire évoluer les pratiques.

IV : Leurs retours d’expérience sont d’autant plus riches que leurs échecs sont souvent liés à la mort d’hommes donc à une crise majeure de laquelle il faut se relever. Nous traversons des crises aussi en entreprise, même si normalement il n’y a pas de mort heureusement. Mettre en place des retours d’expérience complets et évoluer ensuite en fonction est véritablement quelque chose que nous aurions intérêt à développer dans nos organisations.

_

Le séminaire « Management sous tension avec les Armées » est une expérience immersive qui révèle le manager que vous êtes et vous permet de développer votre leadership. Il fait partie du 'Parcours Dirigeants' qui vous permet d'obtenir le diplôme "Dirigeant d'activité", Titre de Niveau 1, reconnu par le Répertoire National des Certifications Professionnelles, niveau Bac+5, éligible au Compte Personnel de Formation. Pour en savoir plus, contactez-nous [email protected]

 

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

23.11.2022 - Executive Education
L’Executive MBA de l’EDHEC – 20 ans de transformation à tous les niveaux
En vingt ans, l’Executive MBA de l’EDHEC a été un accélérateur de carrière pour…

Lire la suite

Vote down!

You voted ‘down’

Partager
14.11.2022 - Executive Education
Qu’est-ce qu’un Executive Master ?
MBA, EMBA, Executive Master, formations diplômantes, certifiantes… Il est…

Lire la suite

Vote down!

You voted ‘down’

Partager
08.11.2022 - Executive Education
« J’ai choisi l’EDHEC pour ses valeurs : l’audace, l’exigence et la bienveillance » MY STORY - Diane Clerc
Le Parcours Dirigeants de l’EDHEC a aidé Diane Clerc dans la création de sa…

Lire la suite

Vote down!

You voted ‘down’

Partager