Témoignage
   |
Executive Education

MY STORY – MÉDÉRIC BAILLY : « POUR DEVENIR MANAGER, PRENDRE CONFIANCE EN MOI A ÉTÉ CLÉ »

Si Médéric Bailly a décidé de suivre une formation, c’était pour monter en compétences, afin de répondre à une proposition de promotion en interne et de devenir manager. 

Temps de lecture :
5 Mar 2023
Partager

En janvier 2017, Médéric Bailly intègre l'Executive Master Business & Management (anciennement Cycle Supérieur de Management - CSM) de l’EDHEC et s’engage dans un processus de transformation en profondeur, enrichissant son profil technique d’une dimension managériale nouvelle.

Voici son témoignage. 

 

Dans quel contexte avez-vous décidé de reprendre vos études ?
J’étais Responsable Grands Comptes chez Atotech, l’un des plus importants fournisseurs mondiaux de produits chimiques de pointe pour l’électronique et le traitement de surface. J’étais en charge de la prévision des ventes, de la gestion commerciale, mais aussi des relations avec les constructeurs automobiles, qui représentent 70% de notre activité. Titulaire d’un DUT en Chimie, j’avais un profil exclusivement technique. Mon début de carrière avait été marqué par des expériences à l’étranger qui avaient donné une dimension internationale à mon profil (au Royaume-Uni, en Chine, en Afrique du Sud…). En revanche, j’avais appris le management au fil de l’eau, de manière empirique.

 

Tout savoir sur le Parcours Management de l'EDHEC

 

Quel a été l’élément déclencheur ?
L’idée d’aller plus loin est venue de mon employeur, qui m’a proposé une promotion pour monter en responsabilités et devenir manager. J’ai accepté, à condition d’obtenir un accompagnement et de suivre une formation en management, pour soutenir cette transformation et développer mes compétences managériales.

 

Pourquoi avez-vous fait le choix de l’EDHEC et du Cycle Supérieur de Management (aujourd'hui EMBM) ?
Comme j’étais encore jeune, j’avais envie de saisir cette opportunité pour ajouter le diplôme d’une grande école à mon CV. J’ai comparé les écoles qui proposent des formations pour devenir manager et le programme de l'EDHEC s’est imposé. Avec un focus spécifique sur la gestion des équipes et une dimension plus financière, son contenu correspondait parfaitement à mes besoins. Par ailleurs, le rythme de la formation – dans son format mensuel à Paris – était idéal pour moi. Car l’une des conditions posées par ma direction était que la formation n’impacte pas mon travail. Le format en 3 jours par mois était le plus simple à gérer.

 

Quelle dimension du programme vous a le plus marqué ?
La diversité des profils des participants m’a particulièrement marqué, que ce soit en termes de postes et fonctions représentés, de parcours, de personnalités, d’âge ou d’aspirations professionnelles. Pendant la formation, nos échanges d’expériences ont été passionnants. Depuis la fin de la formation ces échanges continuent : nous nous parlons régulièrement sur WhatsApp, nous nous entraidons, nous conseillons. Nous formons une véritable communauté de managers, comme une seconde famille – et ce lien perdure au-delà de la durée du programme.

 

Comment votre carrière a-t-elle évolué par la suite ?
Après une première promotion intermédiaire intervenue en cours de l'EMBM, je suis devenu Sales Manager France, toujours chez Atotech, gérant 25 personnes pour un chiffre d’affaires de plusieurs millions d’euros... Un beau terrain de jeu.

 

Dans quelle mesure le programme vous a-t-il permis de devenir manager ?
Le programme m’a avant tout permis de prendre confiance en ma façon de travailler et de manager. La formation m’a conforté dans certaines pratiques acquises au fil de mon parcours, en a structuré d’autres et, plus globalement, m’a ouvert le champ des possibles en matière de management. Cette transformation se traduit concrètement dans la pratique de mon métier – avec l’intégration de nouvelles compétences managériales – mais aussi par les contacts fréquents que j’ai avec des chasseurs de tête à l’international. Avant l'EDHEC, je n’étais pas visible pour les recruteurs : désormais je le suis, c’est très clair.

 

L'EMBM inclut un dispositif de coaching. Quel a été son impact pour vous ?
Chacun peut s’approprier le coaching en fonction de son profil et de ses besoins. De mon côté, je cherchais à comprendre comment me rendre visible et valoriser mon profil managérial, à la fois en interne et sur le marché du travail en général. La réflexion personnelle menée avec Martine Caffiaux, Directrice du programme, m’a beaucoup aidé pour me positionner et me différencier.

 

Quels compétences ou outils acquis au cours du programme utilisez-vous le plus aujourd’hui ?
Toute la dimension finance et contrôle de gestion m’est particulièrement utile au quotidien. Mon nouveau poste implique la construction du budget annuel, des forecasts de ventes et de coûts... Les connaissances et outils financiers acquis pendant le programme me permettent de m’approprier sereinement ces sujets stratégiques. Je suis désormais en mesure d’échanger avec ma direction monde, y compris avec un Vice-Président finance expert dans son domaine. Cela me manquait réellement.

 

Qu’avez-vous pensé du Projet de Consulting mené dans le cadre du programme ?
Cette réflexion globale sur un projet de développement commercial d’une entreprise est loin d’être une simple récitation d’éléments de cours. C’est une mise en application de logiques de management et de gestion, en prise totale avec la réalité opérationnelle. J’ai particulièrement apprécié sa dimension collective et collaborative. En nous obligeant à travailler par équipes, ce projet nous a permis de mettre en pratique la gestion des personnalités et des égos de chacun, mais aussi d’apprendre à gérer notre temps ensemble. Travailler en mode projet autour d’un objectif commun avec des profils aussi différents que les nôtres n’étais pas évident, mais l’exercice s’est révélé passionnant. C’est aussi cela, devenir manager ! 

 

Reprendre ses études représente un investissement personnel important. Comment avez-vous géré cette période, notamment en termes d’équilibre entre vie professionnelle, vie personnelle et reprise d’études ?
Je me suis organisé comme j’ai pu ! Le prérequis imposé par mon entreprise était le fait que la formation ne devait pas impacter mon travail. Comme j’ai déjà un quotidien professionnel assez dense, puisque je vis à Montpellier, que mon bureau est à Paris et que je fais de nombreux voyages en France ou en Europe, mon planning n’a pas été évident à gérer. Je devais également concilier la charge de travail importante que représentait le parcours avec une vie de famille avec des enfants. Soyons honnête : c’est difficile. Il faut en avoir conscience avant de se lancer. De mon côté, j’ai beaucoup travaillé dans les transports – notamment dans le TGV – et parfois à la dernière minute. Ce n’était pas idéal mais j’ai relevé le défi et je suis allé au bout du programme. Je pense que tout le monde peut le faire, mais il faut être prêt à se donner du temps.

 

Quel conseil donneriez-vous aux futurs participants ?
En tant que provincial, je recommanderais de profiter au maximum des trois jours passés à Paris chaque mois ! J’ai bénéficié non seulement des sessions de formation mais aussi des échanges entre participants en dehors de l’école : une fois les cours terminés nous nous retrouvions de manière plus informelle pour partager nos expériences et décompresser. Nous avons tissé des liens vraiment précieux – une dimension humaine qui contribue sans aucun doute à la valeur de cette formation.

______

Médéric Bailly est aujourd'hui Business Director South Europe chez Atotech Group. 

______

Vous cherchez une formation pour préparer la prise de nouvelles responsabilités ?

L’Executive Master Business & Management vous donne une vision globale du business et du management des hommes. Evaluez votre profil pour voir si ce programme est fait pour vous.

 

Ai-je le bon profil ?  

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

14.05.2024 - Executive Education
Au cœur d’une entreprise en transformation
Le jeu d’entreprise de l’Executive Master Business & Management de l’EDHEC
07.05.2024 - Executive Education
CPF : Utiliser son compte personnel de formation pour intégrer l’EDHEC
Tout savoir sur le CPF : comment l'utiliser et trouver la bonne formation pour…
29.04.2024 - Executive Education
Intelligence Artificielle & Leadership : Nouveaux défis et opportunités
L’intelligence artificielle dite IA est en train de révolutionner notre monde,…