EDHEC

Echec et mat: L’EDHEC Vice-championne du Trophée Ernst & Young

Le 25 mars dernier, l’équipe de l’EDHEC a remporté la 2e place de la 24e édition du Trophée Ernst&Young, juste derrière Centrale-Supélec et parmi 40 équipes au total, issues en majorité des écoles d…
Temps de lecture :
12 avr 2017
Partager

 Le 25 mars dernier, l’équipe de l’EDHEC a remporté la 2e place de la 24e édition du Trophée Ernst&Young, juste derrière Centrale-Supélec et parmi 40 équipes au total, issues en majorité des écoles d’ingénieur. 

Le Trophée Ernst&Young rassemble les écoles de commerce et d’ingénieur en provenance de toute la France par équipe de 4. Les huit meilleures équipes se qualifient pour la finale, qui prend la forme d’une simultanée organisée par VIVENDI avec un Grand Maître International. Notre équipe aura donc l’honneur et le plaisir de se confronter au numéro 5 mondial,  Maxime Vachier -Lagrave,  le 19 juin prochain,  à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Grand Chess Tour à Paris. Les parties seront retransmises en direct.
 

Nos équipiers, Stéphane Saatdjian et Thomas Peyre (étudiants en MSc in Corporate Finance), Jules Brunier (étudiant en Master1 Filière Financial Economics) et Nicolas Cogan (étudiant en Pré-Master) répondent à nos questions :

Comment et à quel âge avez-vous découvert les échecs ? Qu’est-ce qui vous y plait particulièrement ?

Nous avons tous appris à jouer très tôt.  « J’ai commencé à jouer à l’âge de 6 ans en apprenant avec mon père. Ce qui m’a beaucoup plu était de pratiquer une activité intellectuelle dont la réflexion et la concentration sont des éléments clés de succès. J’ai ainsi pu me confronter à des jeunes de mon âge et j’ai pu au fur et à mesure devenir un des meilleurs joueurs de mon club.” Stéphane Saatdjian

Aviez-vous déjà fait des tournois avant ?

Tous les membres de l’équipe sont des habitués des championnats de France jeune, arrivant régulièrement dans les tout premiers : top 5 pour Thomas Peyre et Jules Brunier et champion de France 2004 pour Stéphane Saatdjian.

Pensez-vous que la pratique du jeu d’échecs a un impact significatif sur les facultés intellectuelles ?

La pratique du jeu d’échecs permet de développer des qualités de rigueur et d’analyse et de s’exercer à la prise de décisions importantes dans l’urgence. « Au Trophée EY, nous étions souvent amenés à explorer une multitude de variantes en seulement quelques secondes, avant de prendre une décision. » Jules Brunier, capitaine de l'équipe.

Quel lien entre la pratique des échecs et vos études à l’EDHEC ?

La pratique des échecs est complémentaire avec nos études et notre vie associative à l’EDHEC. “Aujourd’hui, je perçois pleinement les bénéfices de la pratique du jeu d’échecs dans le cadre de l’association que je préside, la Junior-Entreprise de l’EDHEC. En effet, les capacités d’analyse stratégique, d’anticipation, et de management (dans le cadre des compétitions par équipe) développés grâce aux échecs me sont aujourd’hui essentielles dans mon quotidien au sein de la Junior-Entreprise.” Nicolas Cogan, Président d’EDHEC Junior Etudes. 

 

 

 

 

 

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

27.05.2024 - EDHEC
Rentrée 2024 : 22 nouveaux professeurs rejoindront l’EDHEC Business School
Le rythme fixé par l’ambitieux plan stratégique 2020-2025 de l’EDHEC a déjà été…
23.05.2024
Palmarès des écoles de commerce du Parisien Étudiant : l’EDHEC consolide sa 4e position au classement 2024 post-prépa
Pour la 5e année consécutive, le programme Grande École de l’EDHEC maintient sa…