EDHEC
 |
Recherche

Face à une « économie de l’attention » néfaste : quels enjeux, quels leviers ?

Créé en 2017, le Conseil national du numérique (CNNum) est chargé d’interroger la relation de l’humain au numérique. Renouvelée tous les 2 ans, cette commission indépendante est constituée de 4…

Temps de lecture :
4 avr 2022
Partager

Créé en 2017, le Conseil national du numérique (CNNum) est chargé d’interroger la relation de l’humain au numérique. Renouvelée tous les 2 ans, cette commission indépendante est constituée de 4 parlementaires et 17 membres dont, depuis février 2021, Olga Kokshagina, Professeur Associé de management à l’EDHEC. Début janvier, cette spécialiste, notamment, de l’innovation et de la transition numérique, a co-piloté avec Anne Alombert, Maître de conférences en philosophie à l’Université Paris 8, le 5e dossier du CNNum : « Votre attention, s’il vous plaît ! Quels leviers face à l’économie de l’attention ? ». Ont également contribué à ce rapport : Myriam El Andaloussi, Joséphine Hurstel et Jean-Baptiste Manenti, rapporteurs, ainsi que les autres membres du secrétariat général du CNNum.

Partant du constat de la place prise par les plateformes numériques - activités professionnelles, activités culturelles ou de loisir, activités sociales, etc. - les auteurs ouvrent le dossier sur cette question centrale : dans les sociétés de plus en plus soumises à des dispositifs numériques au service d’une « économie de l’attention », qu’en est-il de nos capacités psychiques, de nos relations sociales, et plus généralement, de nos relations à l’environnement ? Sans condamner le numérique ou les écrans en tant que tels, les auteurs souhaitent interroger les modèles qui tirent leurs ressources de la monétisation des attentions, et identifier les leviers mobilisables pour retourner cette lame de fond.

  • (Save the date) Le 7 avril, de 9h à 10h, rencontrez les auteurs à l’occasion du webinaire « Parlons-nous ! Comment protéger nos attentions à l'ère numérique ? #3 », organisé par le CNNum. Pour vous inscrire, suivre ce lien

Olga Kokshagina (EDHEC) :

« Les entreprises se battent pour capter nos attentions : les technologies sont conçues aujourd’hui spécifiquement pour changer les attitudes ou comportements des utilisateurs, par la persuasion ou l'influence sociale, afin d’extraire une valeur marchande en maximisant notre engagement en ligne. Nous devons donc mettre le design au service de l’attention et non de sa monétisation, en vue de renforcer nos capacités cognitives et d’intensifier nos solidarités collectives. »

Anne Alombert (Univ. Paris 8) :

« Par leur modèle économique autant que par leur omniprésence dans notre quotidien, les plateformes ont donné aux enjeux de l’attention une nouvelle dimension. Tout l’enjeu consiste alors à lutter contre les dangers de ces modèles technologiques et économiques, sans condamner le numérique ou les écrans de manière générale, ni soumettre les citoyens à des restrictions liberticides. Nous devons mettre ces sujets dans le débat politique et nous donner les moyens d’une action collective. »

Pour tout savoir sur ce dossier, rendez-vous directement en ligne sur le site du CNNum :

 

 

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

17.05.2024 - EDHEC
Classements du Financial Times : les programmes inter-entreprises de l’EDHEC intègrent le Top 5 mondial
En progression dans les classements de la formation continue du Financial Times…
30.04.2024 - EDHEC
L’EDHEC renforce l’ouverture sociale de ses campus avec Empower College
L’EDHEC Business School et Empower College, une école post-bac créée par l’…
26.04.2024 - EDHEC
Découvrez les résultats du 2e Baromètre de la santé connectée
Avril 2024 - Bristol Myers Squibb France et l’EDHEC Business School dévoilent…