EDHEC
 |
Institutionnel
Recherche

Une recherche d'EDHECinfra “hautement recommandée” dans les prix 2022 du Financial Times

L'article de recherche EDHECinfra "An Infrastructure Investment Primer : From Valuation to Allocation and Manager Selection" publié par N. Amenc, F. Blanc-Brude, A. Gupta & T. Whittaker dans The Journal of Portfolio Management Private Markets 2022, a été classé comme "hautement recommandé" dans le cadre des prix 2022 du Financial Times "Responsible Business Education" dans la catégorie "Best business school academic research".

 

Temps de lecture :
24 jan 2023
Partager

À propos des prix FT Responsible Business Education

Les FT Responsible Business Education Awards ont été créés en 2021 pour aller au-delà des classements des écoles de commerce, afin de "garantir qu'une plus grande variété d'activités soit analysée qualitativement pour mettre en valeur, récompenser et encourager les exemples individuels de meilleures pratiques", explique le Financial Times.

Trois catégories sont mises en avant :

  • Les meilleurs projets menés par des étudiants en partenariat avec des organisations externes qui ont eu un impact sociétal au cours des trois dernières années.
  • Les meilleurs cas d'enseignement ou ressources pédagogiques publiés par une école de commerce au cours des trois dernières années et portant sur la prise de décision en matière de durabilité ou d'adaptation au changement climatique.
  • Les meilleures recherches académiques d'une école de commerce publiées au cours des trois dernières années et portant sur des défis sociétaux, avec un impact positif avéré sur les politiques ou les pratiques.

Dans cette dernière catégorie, dans laquelle le travail d'EDHECinfra a été salué, la qualité des articles est évaluée par des jurés qui ont une forte expertise dans le domaine, et sont issus du monde de l'entreprise, des organisations à but non lucratif, du monde universitaire et au-delà.

>>> Consulter l'annonce officielle de tous les lauréats ici : Academic research award: tipping point for action.

A propos de cette publication EDHECinfra

Au cours des deux dernières décennies, l'investissement dans les infrastructures non cotées est devenu une classe d'actifs à part entière, souvent dotée de ses logiques d'allocation et de ses propres gestionnaires d'actifs ou équipes d'investissement.

In the commended publication, "An Infrastructure Investment Primer: From Valuation to Allocation and Manager Selection", EDHECinfra proposes an introduction to this relatively new and fast-changing asset class, in a context in which a shift in investor preferences in favour of unlisted infrastructure after 2008 led to a significant increase in asset prices. At the same time, Covid-19 lockdowns in 2020 and the normalisation of the yield curve from 2022 reminded investors of the underlying risks of these investments, increasing prudential and fiduciary scrutiny in the valuations and risk-adjusted performance of this asset class.

Dans la publication "hautement recommandée" - An Infrastructure Investment Primer : From Valuation to Allocation and Manager Selection - EDHECinfra propose une introduction à cette classe d'actifs relativement nouvelle et en rapide évolution, dans un contexte où un changement des préférences des investisseurs en faveur des infrastructures non cotées après 2008 a conduit à une augmentation significative des prix des actifs. Dans le même temps, les confinements de 2020 et la normalisation de la courbe des taux à partir de 2022 ont rappelé aux investisseurs les risques sous-jacents de ces investissements, renforçant ainsi la surveillance prudentielle et fiduciaire des valorisations et des performances ajustées au risque de cette classe d'actifs.

Noël Amenc, Frédéric Blanc-Brude, Abhishek Gupta et Tim Whittaker, les auteurs de la publication, tirent trois conclusions majeures dans leur étude:

  1. Les investissements en infrastructures non cotées présentent de nombreux défis en matière de mesure de la performance en raison de la rareté des données disponibles. Cependant, une collecte de données étendue et des méthodologies avancées peuvent pallier ces problèmes et augmenter considérablement la fiabilité et la transparence des rapports de performance et des analyses comparatives.
  2. Les investissements en infrastructures non cotées ne sont pas sans risque et présentent un certain nombre de caractéristiques similaires à celles des actions et des obligations. Les flux de trésorerie des sociétés d'infrastructure sont résilients mais pas totalement indépendants du cycle économique, tandis que le prix du risque pour ces flux de trésorerie est déterminé par les forces du marché et par leur exposition à la durée et à la convexité.
  3. Les infrastructures non cotées peuvent jouer un rôle important dans le portefeuille en tant que diversificateur, fournisseur de rendement et instrument d'appariement ou de couverture du passif grâce à leur rendement en espèces et leur durée élevés. Au-delà de la performance et de la mesure du risque, le plus grand défi pour les investisseurs est d'obtenir une exposition bien diversifiée à la classe d'actifs infrastructure afin de bénéficier pleinement de ses caractéristiques d'investissement. La sélection des gestionnaires et le benchmarking sont des éléments importants de cette question.

“Make an impact”

EDHECinfra est une initiative de l'EDHEC Business School et un fournisseur d'indices et d'analyses pour l'univers de l'investissement en infrastructure dans lequel la majorité des actifs d'infrastructure ne sont pas cotés en bourse. EDHECinfra est le seul institut de recherche au monde à se concentrer uniquement sur l'investissement et le financement des infrastructures. Depuis 2016, EDHECinfra a produit plus de 50 publications de recherche sur les actions et les dettes d'infrastructure non cotées.

Pour les quatre auteurs et pour l'institut, être reconnus comme des chercheurs qui produisent "une recherche académique avec un impact dans le monde réel" fait écho à la devise même de l'EDHEC Business School qui est au cœur de son plan stratégique 2020-2025 : "Make An Impact".

EDHECinfra a beaucoup travaillé avec le Global Infrastructure Hub (GI Hub), l'organisation à but non lucratif créée par le G20. Parmi les utilisateurs actuels de sa plateforme de données (infraMetrics) figurent l'EIOPA, le Bafin, l'IAIS, le groupe de travail sur les infrastructures du G20, la Banque des règlements internationaux, l'autorité des transports et le Trésor français, la FCA du Danemark, l'Agence internationale de l'énergie, etc.

En 2021, EDHECinfra a lancé un nouveau projet ambitieux : un investissement de 10M$ dans la création de mesures scientifiques du risque et de l'impact climatique et social pour les investisseurs en infrastructures. Avec le soutien de l'Autorité monétaire de Singapour et de Natixis, en s'appuyant sur six années d'expérience dans la collecte de données financières et la formalisation de repères reconnus internationalement pour les investisseurs en infrastructures, EDHECinfra crée un nouveau corpus de recherche et de connaissances en matière d'investissement sur la durabilité et les investissements en infrastructures.

A propos des auteurs

 

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

01.02.2023 - EDHEC
L’EDHEC partenaire lillois de la Tournée de l’Excellence 2023
Dans le cadre de son partenariat avec l’association Les Entretiens de l’…

Lire la suite

Vote down!

You voted ‘down’

Partager
30.01.2023 - EDHEC
Découvrez les résultats du 1er Baromètre de la santé connectée
30 janvier 2023 - Bristol Myers Squibb France et l’EDHEC Business School ont…

Lire la suite

J'aime cette actualité

You voted ‘up’

Partager