Développer son agilité pour être un leader du changement efficace et performant

Transformation digitale, évolution économique, changements sociétaux et environnementaux : les organisations doivent aujourd’hui faire preuve de plus en plus de réactivité pour s’adapter et perdurer…

Temps de lecture :
4 Juil 2022

Transformation digitale, évolution économique, changements sociétaux et environnementaux : les organisations doivent aujourd’hui faire preuve de plus en plus de réactivité pour s’adapter et perdurer. Un véritable challenge pour les dirigeants qui n’ont d’autre choix que de se montrer flexibles et innovants, d’adapter leur stratégie et leurs modes de travail, afin de garantir la performance de l’entreprise. Cette « agilité » n’est pas toujours une évidence. C’est pourquoi les formations EDHEC Executive Education sont tournées vers la transformation et le leadership agile. Mais que signifie concrètement être un dirigeant agile, et comment le devenir ?

Le métier de dirigeant change pour s’adapter aux mutations du monde professionnel. Pour gérer l’incertitude et répondre aux évolutions du marché, l’agilité s’impose désormais comme un élément essentiel au leadership.

Pourquoi l’agilité est-elle devenue cruciale pour les dirigeants ?

Remaniements internes, transformation digitale, adaptation des process, instabilité du marché : les dirigeants évoluent au sein d’un environnement VUCA, fameux acronyme désignant l’inconstance, l’incertitude, la complexité et la part d’inconnu des situations et des contextes professionnels (Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity). Une réalité déstabilisante à laquelle il faut apprendre à s’adapter. En septembre 2019, une étude Ipsos/Boston Consulting Group pointait dejà le désarroi des managers, en particulier en France : 85 % d’entre eux estimaient que leur métier était plus compliqué qu’auparavant. La majorité des dirigeants ressentait stress et démotivation, tandis que les managers comme les salariés aspiraient à de nouveaux modes de fonctionnement, impliquant davantage de collaboration et de responsabilisation. En reposant notamment sur l’autonomie et la confiance, le management agile semble être la réponse à ces aspirations, mais il exige le soutien des dirigeants. Pour Vinciane Beauchene, directrice associée au BCG et auteure de l’étude, « l’agile est une révolution profonde des modes de travail. Les équipes pluridisciplinaires autonomes et responsabilisées viennent mettre à mal les silos traditionnels. À la clé, plus de sens et d’efficacité pour les salariés, les managers et l’entreprise ».

 L’agile est une révolution profonde des modes de travail. Les équipes pluridisciplinaires autonomes et responsabilisées viennent mettre à mal les silos traditionnels. À la clé, plus de sens et d’efficacité pour les salariés, les managers et l’entreprise.

 

Comment définir l’agilité managériale ?

Si le terme « agilité » est en vogue depuis quelques années dans le monde de l’entreprise, le management agile a pourtant plus de 20 ans. C’est en effet un moyen pour les organisations de s’adapter à l’évolution de leur environnement, mais sa spécificité est de mettre l’humain au cœur de l’entreprise, pour la rendre plus flexible et réactive, donc plus performante. L’agilité managériale peut ainsi entraîner un changement de culture dans une société, en brisant certains silos organisationnels, en mettant l’accent sur la confiance et l’autonomie, et en favorisant la transversalité.

Exigences et avantages d’un leadership agile 

Faire preuve d’agilité dans le management requiert d’être flexible et de se montrer rapide dans la prise de décision. Ainsi, même lorsque l’entreprise développe une stratégie à long terme, le leader agile doit savoir réagir rapidement, et par conséquent montrer des qualités d’adaptation. Comme le soulignait déjà en 2017, lors d’une conférence à l’EDHEC, Hervé Borensztejn (Partner au sein du cabinet de conseil et recrutement de cadres dirigeants Heidrick & Struggles) : « être un leader agile, c’est être obsédé à la fois par le court et le long terme. C’est être extrêmement solide sur son cœur de métier, mais savoir aussi se réinventer en permanence ».

Il s’agit d’être capable de gérer l’incertitude et les changements en se remettant en question et en innovant continuellement. Le management agile exige donc d’être ouvert et à l’écoute, de savoir communiquer, déléguer et accorder sa confiance. Autant de soft skills qui permettent de favoriser l’intelligence collective, de faciliter la coopération, d’optimiser le temps des collaborateurs et de fluidifier les process, et à terme de responsabiliser, motiver et fidéliser ses équipes. Par conséquent d’accroître la performance de l’entreprise.

Peut-on se former à l’agilité ?  

Transformation digitale, évolution des process, du business et de ses enjeux, avènement de la data… L’agilité va de pair avec les changements qui touchent le monde de l’entreprise et contraignent les dirigeants à porter un autre regard sur leur stratégie et leur vision de la création de valeur. Au-delà de se former aux nouveaux outils et de s’adapter aux développements de la digitalisation et du marché, cultiver un leadership agile nécessite de s’interroger sur soi et sa façon d’aborder le management et le changement, donc de se focaliser sur l’humain. L’agilité demande de s’ouvrir à de nouvelles façons de raisonner et de travailler, d’accepter d’apprendre continuellement pour se réinventer. Ainsi le Parcours Dirigeants EDHEC Executive Education invite à développer son leadership en apprenant à se connaître, pour mieux accompagner ses équipes et développer des stratégies efficaces. Car si une part d’agilité s’acquiert au quotidien en alternant formation, vie personnelle et vie professionnelle, les différents modes d’apprentissage proposés par l’EDHEC permettent de la développer très concrètement, en alternant enseignement académique, séminaires, visites d’entreprises, projets de consulting, travaux de groupes…

Cette expérience est une opportunité de tester notre capacité d’adaptation et notre agilité d’une manière extrêmement forte et efficace. 

Par exemple, en sortant les participants de leur zone de confort et en les plongeant dans des situations exigeant une grande réactivité, les séminaires d’immersion représentent une opportunité unique de faire preuve d’agilité. En témoignent Émilie Tison, Directrice Services Financiers U Enseigne & CEO Banque, et Isabelle Vantard, Directrice générale adjointe à l’IRI, qui ont participé au séminaire du Parcours Dirigeants ‘Management sous tension au sein des armées’, une immersion de 10 jours sur une frégate de la Marine Nationale :

 « Nous avons dû faire preuve d’une adaptation difficile à imaginer tant qu’on ne la vit pas. À l’image des jeux de rôles, nous avons été soumis à des situations pour éprouver notre management sous tension. »  Émilie Tison

« Cette expérience est une opportunité de tester notre capacité d’adaptation et notre agilité d’une manière extrêmement forte et efficace. » Isabelle Vantard

De même, les formations courtes pour dirigeants EDHEC Executive Education basées sur l’action learning, sont l’occasion de vivre une expérience de terrain qui sort les participants de leur quotidien et forcent l’agilité, par exemple lors d’une learning expedition.

Toutes ces expériences invitent à prendre de la hauteur en rencontrant des personnes issues de parcours très différents et en challengeant ses croyances, une façon de s’ouvrir et de s’adapter. D’ailleurs, les témoignages des participants entendus lors de la remise des diplômes des promos 2019, 2020 et 2021 s’accordent sur un point : le Parcours Dirigeants les a aidés à se transformer, à changer leur façon d’appréhender les situations et à oser.

Pour en savoir plus sur le Parcours Dirigeants, contactez-nous : [email protected]

 

 

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

08.12.2022 - EDHEC
Classement Challenges 2023 : L’EDHEC 3e école de management en France
Selon le classement publié par le magazine Challenges ce jeudi 8 décembre, l’…
05.12.2022 - EDHEC
Retour en images sur le Handi Day 2022-2023
L’EDHEC Business School fait le choix depuis de nombreuses années de proposer à…