EDHEC
 |
Recherche

“The cost of international sanctions to investors in Russia’s airports”: découvrir la dernière note EDHECinfra

Quelle est la perte de valeur potentielle des aéroports russes en raison de la guerre en Ukraine ? Si l'on tient compte de la fermeture des espaces aériens nationaux aux compagnies aériennes russes…

Temps de lecture :
13 avr 2022

Quelle est la perte de valeur potentielle des aéroports russes en raison de la guerre en Ukraine ? Si l'on tient compte de la fermeture des espaces aériens nationaux aux compagnies aériennes russes et des sanctions internationales imposées depuis le début de l'invasion, les pertes à court terme semblent limitées, mais les coûts sont susceptibles d'augmenter rapidement si le conflit et les sanctions devaient se prolonger.

Ce sont là les principales conclusions d'une note de recherche tout juste publiée par EDHECinfra, notre centre de renommée mondiale spécialisé dans la fourniture de données aux investisseurs en actions d'infrastructures non cotées et en dette privée. Mise en ligne le 28 mars 2022 par Frédéric Blanc-Brude, directeur d'EDHECinfra, et ses co-auteurs (1), cette note s'intitule The cost of international sanctions to investors in Russia’s airports - What do airspace closures, compound interest and aircraft manual subscriptions have in common?.

Les chercheurs soulignent qu'au cours des premières semaines du conflit, la valeur des investissements privés dans les aéroports russes a baissé de moins de 5 % en moyenne. Cette apparente résilience est en partie due au fait que la majeure partie du trafic aérien qui constitue les revenus des aéroports russes est domestique. Plus important, cette étude montre que ces pertes vont augmenter rapidement jusqu'en 2025, suite au déclin du trafic intérieur et à la perte d'accès des compagnies aériennes russes aux pièces et à la maintenance étrangères. Au total, EDHECinfra estime que le trafic aérien pourrait être réduit à un quart de sa valeur actuelle dans les trois prochaines années. Dans ce scénario, l'effet combiné de la baisse des revenus et de la hausse des primes de risque et des taux d'intérêt pourrait entraîner des pertes pour les investisseurs d'un quart de la valeur de leurs avoirs.

(1) Abhishek Gupta, Associate Director at the EDHEC Infrastructure Institute; Jack Lee, Team Lead and Deputy Head of Data at EDHECinfra; Fabien Nugier, Senior Research Engineer at EDHECinfra; Tim Whittaker, Research Director at the EDHEC Infrastructure Institute and Head of Data Collection.

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

29.09.2022 - EDHEC
Le Global MBA de l’EDHEC classé 8e mondial pour son retour sur investissement selon QS
Le programme Global MBA est à nouveau applaudi par les médias, Quacquarelli…
29.09.2022 - Executive Education
Dirigeants - apprenez à transformer les défis d'aujourd'hui en opportunités de créer de la valeur
Marchés en mutation, data et transformation digitale, RSE, nouveaux business…

Lire la suite

Vote down!

You voted ‘down’

Partager
28.09.2022 - EDHEC
RESULTATS DE L’ENQUETE BUSINESS FRANCE ET EDHEC NEWGEN TALENT CENTRE
Le V.I.E : un dispositif pour l’insertion professionnelle et la carrière des…

Lire la suite

Vote down!

You voted ‘down’

Partager