Témoignage
   |
Executive Education

MY STORY – SÉBASTIEN MICHEL : « AVEC LE PARCOURS DIRIGEANTS, J’AI DÉVELOPPÉ UNE VISION PLUS GLOBALE DU MANAGEMENT STRATÉGIQUE »

Sébastien Michel est aujourd’hui Architecte Projets Nouveaux chez Dassault Aviation. Lorsqu’il a décidé de suivre le Parcours Dirigeants de l’EDHEC, il venait de quitter son poste de commandant de…

Temps de lecture :
13 Juil 2022
Partager

Sébastien Michel est aujourd’hui Architecte Projets Nouveaux chez Dassault Aviation. Lorsqu’il a décidé de suivre le Parcours Dirigeants de l’EDHEC, il venait de quitter son poste de commandant de Base aérienne pour rejoindre un poste de management stratégique en direction centrale de l’Armée de l’air, aboutissement d’une carrière militaire de 27 ans. Comment le programme l’a-t-il accompagné dans cette transition entre le monde militaire et l’aviation civile ? Lors d’une Conférence Trajectoires, il est revenu sur son expérience et sur l’impact qu’a eu cette formation sur son parcours et sa vision.

 

Dans quel contexte avez-vous décidé de reprendre vos études ? 

Mon parcours s’est construit en deux temps. Pilote de chasse et ingénieur aéronautique de formation, j’ai été officier au sein de l’Armée de l’Air pendant 27 ans, évoluant à différents niveaux de responsabilités jusqu’à devenir commandant de la base aérienne de Saint-Dizier. Après tant d’années au sein de l’Armée m’interrogeais beaucoup sur le sens de mon engagement et je ressentais le besoin de relever un nouveau défi. Je souhaitais vivre ma passion de l’aviation différemment, et pour cela il me fallait mieux comprendre et appréhender le monde professionnel civil. Je savais que cette formation pouvait m’y aider.

 

Pourquoi avez-vous choisi l’EDHEC pour développer votre management stratégique, et plus particulièrement ce Parcours Dirigeants (Advanced Management Programme) ?

Mon choix s’est fait naturellement, car l’Armée est partenaire du programme. Je le connaissais depuis plusieurs années, via le retour d’expérience de plusieurs camarades qui y avaient participé. Ils étaient unanimes : il y avait un avant et un après le Parcours Dirigeants. Cela suscitait une grande curiosité de ma part. La réputation exigeante de l’EDHEC et ses valeurs humanistes ont achevé de me convaincre, car le management stratégique revêt une dimension humaine essentielle, que je souhaitais aborder pleinement.

 

Quels ont été, pour vous, les moments forts de la formation ?

Le premier moment fort a été le séminaire d’immersion dédié à la culture d’entreprise, qui s’est tenu sur le site d’Airbus Industries à Toulouse. Nous y avons abordé des sujets très humains, comme celui de la transmission – qu’elle soit intergénérationnelle, interentreprise ou interpersonnelle. Au sein du groupe, nous nous connaissions depuis quelques mois déjà. Nous avions eu le temps de tisser des liens et d’apprendre à nous faire confiance. Nous avons donc pu lâcher prise et échanger en toute honnêteté et bienveillance : c’était un moment passionnant. Le deuxième temps fort est plutôt une série de moments : il s’agit des séances de coaching, égrenées au fil du parcours. Elles m’ont permis de travailler en profondeur mon alignement "tête-cœur-corps" : il s’agit de mieux se comprendre soi, pour mieux comprendre les autres et l’entreprise, et ainsi mieux interagir. Je souhaiterais souligner également la qualité du module de philosophie. Il me semble particulièrement passionnant de lier cette discipline aux enjeux de management. C’est une particularité de l’EDHEC, et une véritable valeur ajoutée du Parcours.

 

Quel a été l’impact du programme sur votre parcours ?

Ma vie professionnelle a totalement changé, puisque je suis devenu Architecte Projets Nouveaux chez Dassault. Le business m’a toujours intéressé, alors transfigurer mon profil et les compétences développées au sein de l’armée en travaillant pour une société qui produit des avions que j’ai eu la chance piloter est pour moi un challenge magnifique. Aux côtés des ingénieurs du bureau d’études, je contribue à la définition des architectures "systèmes" pour les nouveaux projets en apportant ma vision technico-opérationnelle. Le Parcours Dirigeants m’a permis de redonner un sens à mon travail. Il m’a également rendu meilleur sur le plan personnel, notamment dans mes interactions avec les autres. Je suis plus heureux et comblé que jamais.

 

Pourquoi avez-vous choisi le Parcours dirigeants, plutôt qu’un Executive MBA ?

La question ne s’est pas réellement posée, car l’Executive MBA s’adresse à des profils moins expérimentés. La vocation du Parcours Dirigeants n’est pas de développer l’expertise du dirigeant ou ses compétences en management stratégique en tant que telles, mais plutôt son expérience du leadership. L’expertise est un acquis pour l’ensemble des participants, qui sont déjà des dirigeants aguerris. Le Parcours nous permet plutôt de prendre de la hauteur, et de nous interroger sur notre leadership, notre vision.

 

Quel regard portez-vous sur le contenu pédagogique du Parcours ?

Le programme nous permet d’aborder l’ensemble de la "boîte à outils du dirigeant". Auparavant je fonctionnais de manière plutôt intuitive : cet apport académique aux solides bases scientifiques m’a donc permis de structurer ma pensée et ma pratique du leadership. Par ailleurs, j’ai apprécié que tous les intervenants s’appuient sur un véritable vécu en entreprise pour illustrer leurs propos de manière concrète. Ces témoignages de terrain rendent ces cours et réflexions de haut niveau d’autant plus vivants. Ils sont complétés par les débats au sein de la promotion, qui nous permettent de confronter nos expériences et expertises en toute bienveillance. Globalement, j’ai l’impression que ce que j’ai appris m’a permis de faire le lien entre les différentes dimensions de l’entreprise, et de m’élever pour penser et agir enfin en stratège. Aujourd’hui, ma vision est résolument plus globale, prospective et transverse.

 

Quel conseil donneriez-vous aux futurs participants ?

Je leur conseillerais avant tout d’adopter un état esprit d’ouverture, d’accueil et de partage. L’expression "feedback is a gift" prend tout son sens pendant cette formation, car en l’absence de liens hiérarchiques entre les participants la bienveillance est totale. Pour ma part, j’ai découvert que la bienveillance, précisément, n’était pas un piège : au contraire, elle permet à chacun d’aider les autres et de mettre de l’huile dans les rouages de l’organisation. Je conseillerais également de profiter au maximum de chaque heure de formation, car le programme passe extrêmement vite. Une fois diplômés, mes camarades et moi étions à la fois heureux et déjà nostalgiques.

 

Comment vous êtes-vous organisé pour trouver votre équilibre entre vie professionnelle, vie personnelle et formation ?

Ce qui est intéressant, c’est que cette formation nous incite à déléguer pour nous libérer du temps. Elle nous oblige pour cela à prendre de la hauteur, à faire confiance à nos équipes et même à infléchir notre vision et notre stratégie. J’y ai beaucoup pensé lorsque je travaillais sur mon mémoire, consacré aux entreprises dites "libérées". Un dirigeant qui avait fait la transition vers ce modèle de management stratégique affirmait que son objectif ultime serait de pouvoir s’éloigner de son poste pendant une année sans que son entreprise n’en souffre.
Au-delà de la question du temps, un futur participant peut se demander s’il sera tout simplement capable de suivre une telle formation. Je pense qu’il est nécessaire de dépasser ce syndrome de l’imposteur. À cet égard, la force du groupe est un élément à ne pas sous-estimer : pendant le Parcours Dirigeants vous n’êtes jamais seuls, vous êtes portés par la diversité des profils en présence et par la qualité des échanges. De mon côté par exemple, j’avais des connaissances en finance, puisque j’étais à l’époque Directeur financier de l’Armée de l’Air. Mais mes camarades m’ont permis de progresser et d’apprendre dans d’autres domaines que je maîtrisais moins, comme le marketing ou le business plan. Cet élan collectif permet à chacun de se dépasser, et de relever tous les défis.
En conclusion : n’ayez pas peur de vous lancer, foncez ! En matière d’organisation rien n’est insurmontable, vous trouverez votre propre équilibre – et le coaching personnalisé pourra vous accompagner dans cette dynamique.

______

Découvrez aussi l'histoire de Geneviève Brel : "En participant au Parcours Dirigeants, j’ai vécu une véritable transformation" 

______

 

Pour plus d’informations sur le Parcours Dirigeants d’EDHEC Executive Education et sur les autres formations conçues spécifiquement pour les cadres dirigeants et chefs d’entreprise, contactez-nous : [email protected]

 

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

01.02.2023 - EDHEC
L’EDHEC partenaire lillois de la Tournée de l’Excellence 2023
Dans le cadre de son partenariat avec l’association Les Entretiens de l’…

Lire la suite

J'aime cette actualité

You voted ‘up’

Partager
31.01.2023 - Executive Education
Formation innovation : comment créer de nouvelles opportunités en utilisant le levier digital ?
Dans un monde qui change constamment et de plus en plus rapidement, innover et…
30.01.2023 - EDHEC
Découvrez les résultats du 1er Baromètre de la santé connectée
30 janvier 2023 - Bristol Myers Squibb France et l’EDHEC Business School ont…

Lire la suite

J'aime cette actualité

You voted ‘up’

Partager