RECHERCHE ET PUBLICATIONS

Les entreprises françaises et les vagues d‘acquisition

Philippe Very, Emmanuel Metais, Pierre-Guy Hourquet, Serigne Lo : Les entreprises françaises savent-elles bénéficier des vagues d’acquisition ?

Auteur(s) :

Philippe Very

Professeur de stratégie et management, EDHEC Business School

Emmanuel Metais

Professeur de stratégie, EDHEC Business School

Pierre-Guy Hourquet

Professeur de stratégie et management, Kedge Business School

Serigne Lo

Diplômé de l’ENSAI, FRM, statisticien économiste

Anticiper les vagues d’acquisitions est une source de valeur ajoutée pour les entreprises. En effet, rejoindre à bon escient une vague d’acquisitions permet de maximiser la valeur boursière d’une entreprise suite à l’opération. Plus précisément, les travaux académiques sur ce sujet ont montré que des vagues d’acquisitions se produisent dans de nombreuses industries, se traduisant par une succession croissante puis décroissante de transactions réalisées au sein d’un secteur pendant une période de 2 à 6 ans ; et que les acquéreurs rachetant en début de vague sont valorisés par les marchés financiers, leur valeur boursière augmentant plus significativement suite à l’annonce de l’acquisition que les opérations réalisées ultérieurement dans la même vague. Les écarts de création de valeur boursière observés entre les entreprises qui entrent les premières dans les vagues d'acquisitions et celles qui y entrent tardivement peuvent atteindre 8% (McNamara et al., 2008). Le démarrage d’une vague au sein d’une industrie constitue donc le meilleur moment pour opérer une acquisition. Les entreprises françaises, par ailleurs très actives en matière d’acquisitions, bénéficient-elles véritablement du soutien des marchés financiers en investissant au moment opportun dans les vagues d’acquisitions? Pour répondre à cette question, nous avons comparé le timing des acquéreurs français à celui des acquéreurs étrangers dans les vagues d’acquisitions. Nous avons utilisé la méthode de Carrow et al. (2004) pour l’identification des vagues, puis celle de Harford (2005) pour la validation des vagues d’acquisitions. Parmi un échantillon total de 264 218 acquisitions, nous avons recensé 59 vagues d’acquisitions qui ont traversé tous les secteurs industriels dans le monde depuis 1990. Nous avons alors effectué des tests de comparaison statistiques pour évaluer si le pourcentage de précurseurs français au démarrage des vagues d’acquisitions est significativement différent du pourcentage de précurseurs d’autres pays.
Pdf
Les entreprises françaises et les vagues d‘acquisition...
(-1.00 B)
Type : Position paper
Date : le 06/11/2012
Complément d'informations Ce document constitue une synthèse de travaux scientifiques conduits au sein de l'EDHEC. Pour plus d'informations, nous vous prions de vous adresser à la direction de la recherche de l'EDHEC : [email protected]
Pôle de recherche

A voir également

Finance climatique, projets à impact positif, campus durables : l'EDHEC se mobilise pour les générations futures
Actualités
- 30-06-2022
A l'heure où 77% des jeunes diplômés considèrent l'impact sociétal comme un critère...
Challenge néGO :  Apprendre à négocier comme des professionnels
Actualités
- 29-06-2022
Les formations initiales de l’EDHEC intègrent des exercices construits avec des...
Focus sur le premier salon durable de l'EDHEC International BBA
Actualités
- 23-06-2022
Le 7 avril a eu lieu le « premier salon durable » organisé sur nos campus de Lille et...
Pré-Master de l’EDHEC : bilan et nouveautés
Actualités
- 23-06-2022
En 2021, l’année de Pré-Master avait été marquée par de nouvelles évolutions. Hager...