Santé, assurance et salaires : Qu'attendre de la généralisation des complémentaires d'entreprise ?

Arnaud Chéron : La généralisation programmée des complémentaires santé d’entreprise constitue une réforme d’importance, dont les implications dépassent le champ de l’assurance santé stricto sensu.

Auteur(s) :

Arnaud Cheron

Directeur, pôle de recherche en Economie, EDHEC Business School

Présentation :

Cette étude entend précisément explorer les liens entre l’assurance santé et le marché du travail, soulignant que les complémentaires d’entreprise constituent un instrument de gestion des ressources humaines par les employeurs, et que les dépenses réalisées dans ce cadre interagissent avec les salaires. Au préalable, nous documentons les liens ambigus entre, d’un côté les salaires et les dépenses de santé, et de l’autre les arrêts de travail et l’état de santé des travailleurs. Pour ce faire, nous exploitons notamment les données de l’enquête “Emploi et Protection Sociale” (ESPS). Nous montrons que le bénéfice d’une complémentaire de santé a des effets contrastés sur la fréquence des arrêts de travail, mais améliore l’état de santé des salariés. Dans un deuxième temps, cette étude vise à examiner l’interdépendance entre les salaires et les dépenses engagées par les entreprises dans la santé de leurs salariés. En développant un cadre théorique approprié, nous soulignons que ces dépenses constituent un moyen de gérer les problèmes de sélection adverse posés par l’asymétrie d’information à laquelle les employeurs sont confrontés : comment attirer les travailleurs en meilleure santé, plus productifs ? Alors qu’en l’absence d’investissement dans la santé ils gèrent ce problème d’antisélection exclusivement par le biais d’une augmentation des salaires, les dépenses de santé réalisées viennent limiter cette pression exercée à la hausse sur les salaires. Par conséquent, la prime salariale associée à une bonne santé apparaît supérieure en présence d’une couverture santé d’entreprise car, à l’inverse, les salariés dont la santé se trouve relativement dégradée sont enclins à accepter des salaires plus faibles afin de profiter de cette couverture. Toutes choses égales par ailleurs, ceci contribue à accroître la dispersion des salaires. Enfin, nous mettons également en évidence la possibilité d’une relation non monotone entre le niveau des salaires et les dépenses de santé. D’un côté, des entreprises à faible productivité versent en moyenne de faibles salaires et investissent peu dans la santé de leurs travailleurs. De l’autre, des entreprises à forte productivité versent de hauts salaires et par ce biais attirent des travailleurs en moyenne de meilleure qualité (en bonne santé), d’où potentiellement une faible disposition à dépenser pour la santé de ces salariés. Entre les deux, des entreprises de productivité intermédiaire peuvent avoir intérêt à financer plus les complémentaires santé de leurs salariés. Au bilan, nous considérons donc que la généralisation des complémentaires d’entreprise, tout en favorisant un meilleur état de santé des salariés, pourrait conduire à une modération des rémunérations, supportée principalement par les travailleurs dont les états de santé sont aujourd’hui relativement les plus dégradés.
Pdf
Santé, assurance et salaires : Qu'attendre de la généralisation des compléme...
(-1.00 B)
Type : Position paper
Date : le 14/03/2014
Complément d'informations Ce document constitue une synthèse de travaux scientifiques conduits au sein de l'EDHEC. Pour plus d'informations, nous vous prions de vous adresser à la direction de la recherche de l'EDHEC :research@drd.edhec.edu
Pôle de recherche Economie

A voir également

Otherwise#5 : New ways for economy and business
- 21-09-2017
Découvrez l'interview exclusive d'Emmanuel Métais, directeur général d'EDHEC Business...
EDHEC Dissemin'actions : Octobre 2017
- 20-09-2017
Communiquer et actualiser ses résultats de recherche/son expertise au contact d'...
- 08-09-2017
Le Financial Times classe le Master in Management de l’EDHEC Business School dans le top 20 mondial, pour la 4ème année consécutive, à côté de prestigieuses institutions internationales...
- 04-09-2017
Antoine Dubuy, étudiant Master 2 EDHEC de la MSC Corporate finance & Banking a participé à l’Iron Man de Vichy ce 27 août.   Antoine s’est classé 230 ème sur 1400 participants...