Dirigeants : comment prévenir la discrimination en entreprise ?

Les discriminations dans le secteur de l’emploi, restent élevées en France et constituent un élément majeur du marché du travail. A l’embauche ou durant la carrière, la discrimination est observée…
Temps de lecture :
12 Juil 2022

Les discriminations dans le secteur de l’emploi, restent élevées en France et constituent un élément majeur du marché du travail. A l’embauche ou durant la carrière, la discrimination est observée quelles que soient les caractéristiques des métiers testés et des secteurs concernés (public, privé). 

La discrimination, c’est quoi concrètement?

La discrimination peut être subtile : de la dénigration constante, sous la couverture de l’humour, de la population de certains pays devant la collègue issue de l’immigration jusqu’au  refus répété d’une promotion au profit de collègues français moins qualifiés. Souvent basée sur des stéréotypes qui, en tant que tels ne sont pas forcément négatifs, ou des préjugés il s’agit de discrimination quand un traitement défavorable est « opéré entre deux personnes et remplit deux conditions cumulatives : être fondé sur un critère prévu par la loi et relever d’une situation prévue et visée par la loi par exemple accès à un emploi, à un logement, à un service etc. La loi définit 25 motifs de discriminations.

Discriminations en entreprise – impacts économiques

Prévenir et lutter contre les discriminations, c’est avant tout une question de Droits de l’Homme ! Mais, d’un point de vue purement pragmatique, la discrimination coûte à tout le monde explique Galina Elbaz, avocate au Barreau de Paris, Vice-Présidente de la LICRA et experte en en droit du travail et en droit pénal lors d’une Conférence ‘Open Mind’ à l’EDHEC. Entre maladies professionnelles et donc absences répétées, recrutements inadaptés etc., la discrimination a des conséquences économiques au-delà des impacts néfastes pour la victime.

D’après un rapport de France Stratégie cité dans Le Monde une réduction substantielle des écarts de salaires et de taux d'emploi par rapport à la norme des hommes sans ascendance migratoire pourrait avoir des résultats frappants au niveau macroéconomique : l’égalité des chances conduirait à accroître de 3 % environ la quantité d'emploi des 25-59 ans et ainsi à augmenter de 3,6 % la masse salariale. L'effet total sur le PIB serait estimé à + 7 %, soit 150 milliards d'euros. Les effets induits sur les finances publiques sont également significatifs puisqu'ils se traduisent par une diminution de 0,5 % des dépenses publiques liées au chômage.

Comment prévenir les discriminations en entreprise?

La promotion de la diversité et de la protection des droits humains sont des objectifs d’intérêt général, auxquels l’entreprise peut positivement contribuer, en permettant de lutter efficacement contre les discriminations et en faveur de la promotion de l’égalité. De nombreuses actions concrètes peuvent contribuer à une réduction des comportements discriminatoires et à plus de diversité en entreprise.

Pour se former en autodidacte, il existe une multitude de webinaires et de podcasts qui proposent des solutions pour faire évoluer les mécanismes d’inclusion et de diversité au quotidien et qui abordent toutes les étapes professionnelles.

 

Au niveau direction

D’abord, au niveau des dirigeants, il faut prendre conscience des impacts néfastes de la discrimination, aux niveaux individuel et collectif, et rappeler l’engagement de l’entreprise sur le sujet. Un code éthique est un exemple concret et tangible qui pourra aider les salariés à identifier ce qui est – ou pas – une pratique discriminatoire, à distinguer les notions de diversité, discrimination, racisme, égalité des chances.

 

Au niveau RH

Les responsables RH doivent connaître le cadre juridique (évolutif) de la définition et de la condamnation des discriminations et identifier des « zones de risques discriminatoires » à l’embauche mais aussi à tous les niveaux de l’entreprise, dans les équipes. Ensuite, il faut veiller à diversifier les candidatures, professionnaliser les pratiques et objectiver les critères de sélection des candidatures reçues,  identifier et mesurer les risques discriminatoires ainsi que les progrès, suggère le ISM-CORUM (Inter Service Migrants et Centre d'Observatoire et de Recherche sur l'Urbain et ses Mutations).  Une clause par laquelle toute personne embauchée s’engage à respecter les « valeurs éthiques » de l’entreprise, incl. le refus des discriminations pourrait également faire partie des actions concrètes contre la discrimination. Enfin, une cellule d’écoute totalement externe à l’entreprise semble un bon moyen de libérer la parole des salariés qui se sentiraient discriminés.

 

Au niveau management

Au niveaux managérial et directoire, le sujet pourrait être inscrit périodiquement à l’ordre du jour des réunions de managers.

 

Au niveau des équipes

Une charte des bonnes pratiques peut aider à sensibiliser salariés et nouveaux entrants aux pratiques discriminatoires. Savoir les reconnaitre, est la première étape d’y lutter, savoir soutenir les victimes et aider collectivement son organisation à atteindre ses objectifs de diversité.  Une task-force ‘anti-discrimination’ parmi les salariés pourrait, avec l’aide du service RH ou d’un référent ‘diversité’, produire des affiches, des flyers, ou encore des kits d’information voire organiser des événements d’information pour former les collègues sur les sujets de la discrimination et de la diversité.  

Discriminations en entreprise – il reste du chemin à faire

Même si beaucoup d’entreprises ont mis en place des stratégies, tout d’abord, en faveur de l’égalité femmes/hommes, ensuite en faveur de la diversité et plus récemment de l’inclusion, de nombreux progrès restent à faire. Cependant, une étude du Centre d’Innovation ‘EDHEC Open Leadership’ confirme un réseau vertueux entre diversité et inclusion, leadership et performance qui se renforcent mutuellement dans une dynamique favorisant une transformation positive des entreprises. Lutter contre la discrimination et pour plus d’inclusion et de diversité est donc une stratégie gagnante sur toute la ligne, que ce soit au niveau individuel ou collectif (ou économique !).

Autres articles qui pourraient
vous intéresser

08.12.2022 - EDHEC
Classement Challenges 2023 : L’EDHEC 3e école de management en France
Selon le classement publié par le magazine Challenges ce jeudi 8 décembre, l’…
05.12.2022 - EDHEC
Retour en images sur le Handi Day 2022-2023
L’EDHEC Business School fait le choix depuis de nombreuses années de proposer à…