6 méthodes pour travailler sa concentration dans ses projets

Publié le 07 juin 2021.


Pour s’épanouir au travail, mais aussi être plus productif, il est nécessaire de savoir travailler sa concentration sur une tâche précise, jusqu’à ce qu’elle soit terminée. Plus facile à dire qu’à faire dans un environnement riche en distractions et en notifications qui se disputent constamment notre attention. 

Notre cerveau n’est tout simplement pas équipé pour faire face à une quantité aussi massive de sollicitations. Et cela se ressent sur notre productivité et la qualité de notre travail. Apprendre à redevenir le maître de son cerveau demande cependant de travailler sa concentration de manière active. Les hacks suivants devraient vous aider à avancer dans la bonne direction !

concentration au travail

Comprendre les facteurs qui affectent notre concentration 

La durée et la qualité de notre concentration peuvent varier pour un certain nombre de raisons. Certaines personnes ont simplement plus de mal à écarter les distractions. D’autres sont touchées par ce que l’on appelle le trouble de déficit de l’attention, à divers degrés. L’âge, l’alimentation et même le manque de sommeil peuvent également affecter notre capacité à nous concentrer.  

Plusieurs autres facteurs ont aussi un impact direct sur notre concentration. On peut citer par exemple : 

  • L’intérêt, la motivation ou tout simplement la nécessité de se concentrer ;
  • L’état émotionnel et la valeur affective attribuée à une tâche.
  • L’environnement de travail (l’éclairage, les bruits); 
  • La vitalité : la concentration est intimement liée à nos niveaux d’énergie. Elle peut donc varier considérablement en fonction de notre état de fatigue ou de stress. 
  • L’organisation : de nombreuses études ont montré qu’une meilleure organisation au travail permettait de booster sa concentration. 

En agissant sur l’ensemble de ces facteurs, il est donc possible d’être plus concentré au travail. Et ce, non pas de manière ponctuelle, mais systématique. Voici quelques méthodes que vous pouvez appliquer au quotidien pour renforcer votre concentration !

 

Travailler sa concentration grâce à l’activité physique

Une concentration accrue fait partie des nombreux avantages apportés par une activité physique régulière. Une étude de 2018 portant sur 116 étudiants a prouvé qu’une pratique sportive quotidienne permettait de booster sa concentration et son attention après seulement 4 semaines. 

Pas besoin nécessairement d’aller à la salle de sport tous les jours pour profiter de ces effets. Le simple fait de marcher pendant 20 minutes quotidiennement stimule efficacement l’esprit et aide à se concentrer toute la journée. On privilégiera les activités à impact relativement faible sur le corps, comme le yoga, la marche ou le cyclisme. 

 

Entrainer son cerveau

Certains jeux, qui ont pour particularité de solliciter ses méninges, permettent également de travailler sa concentration. C’est le cas du sudoku, des mots croisés, ou encore des échecs. Une autre étude a ainsi montré que dédier seulement 15 minutes par jour à ces activités d’entraînement cérébral avait un impact significatif sur la concentration. 

En plus de développer la mémoire à court terme, ces jeux boostent aussi les soft skills. Notamment en matière de traitement et de résolution des problèmes. 

 

La semaine de 4 jours, à la rescousse de notre concentration au travail 

Le fil conducteur des méthodes pour travailler sa concentration pourrait être l’amélioration du bien-être au travail. En effet, de plus en plus d’entreprises (comme Microsoft au Japon ou encore Welcome to the Jungle en France) commencent à mettre en place la semaine des 4 jours. Prouvant ainsi que travailler beaucoup, et surtout longtemps, ne signifie pas toujours travailler plus intelligemment.  

Plus de 30 années de recherche scientifique montrent en effet un lien entre la semaine de travail de quatre jours et une augmentation de la productivité. Selon un rapport publié par l’OIT en 2018, « il a été démontré que le fait de travailler régulièrement pendant des heures excessivement longues réduit la productivité horaire en raison d’une plus grande fatigue”.

C’est d’autant plus le cas pour les missions qui exigent beaucoup de concentration. Et celles qui valorisent la qualité plus que la quantité !

 

La méthode Pomodoro pour travailler sa concentration

Faire une seule chose à la fois, comme le préconise la méthode Pomodoro, qui consiste à allouer des blocs de travail intense de 20 minutes sur un sujet précis, entrecoupés de pauses de 5 minutes, est également très efficace pour travailler sa concentration. Car à chaque fois que nous passons d’une tâche à l’autre, nous forçons notre cerveau à se plonger dans un nouveau contexte. A retrouver les données dont il a besoin pour se remettre en branle. 

Au contraire, lorsque nous nous concentrons sur un seul dossier, il lui est beaucoup plus facile d’appréhender une vision d’ensemble.

 

Se créer une bulle et éliminer les distractions inutiles

Pour être concentré, nous avons également besoin de pouvoir nous dédier pleinement à notre tâche. Lorsque nous recevons continuellement des notifications ou que nous sommes sollicités par nos collègues, cela peut vite tourner à la Mission Impossible ! 

Même si cela n’est bien sûr pas toujours possible, il est important de se couper de ces distractions lorsque nous devons nous consacrer à une mission particulièrement importante ou complexe. 

S’y atteler en début de journée, lorsque nous n’avons pas encore trop entamé nos réserves d’énergie est déjà une bonne idée. Mais le faire après avoir mis son smartphone en mode avion et informé nos collaborateurs que nous ne devions pas être dérangé est encore plus efficace ! 

 

Travailler sa concentration en augmentant progressivement son endurance d’attention

Notre capacité de concentration se mesure à deux niveaux, à commencer par notre densité de concentration. Cette densité désigne notre résistance aux distractions. Mais aussi en fonction de la durée maximale pendant laquelle nous parvenons à rester concentré

Un bon moyen de travailler ce deuxième critère est donc de mesurer votre durée maximale de concentration actuelle. Lancez-vous le défi de l’allonger progressivement, par petites tranches de 5 à 10 minutes. Vous remarquerez progressivement que vous passez de 20 à 40 puis 60 minutes, triplant ainsi votre capital concentration ! 

 

Avec la généralisation du télétravail, beaucoup d’entre nous se sont rendus compte que travailler sa concentration n’était pas plus facile lorsque nous quittions le bourdonnement de notre open space. Car si l’on peut s’échapper du bureau, il est impossible de faire la même chose avec son cerveau. L’idée est donc de l’alimenter et de le stimuler correctement pour augmenter notre capacité à nous concentrer. Et accessoirement, nous dédier pleinement, et donc nous épanouir réellement dans ce que nous faisons ! 

A voir également

WEBINAIRE EDHEC IRCE: Lancement d’une nouvelle formation au management agile
Actualités
- 15-06-2021
Dans le cadre du lancement de sa nouvelle formation certifiante à forte valeur ajoutée...
La start-up Cryptonovae lève 1,5M€ en crypto-monnaies !
Actualités
- 14-06-2021
Dans le marché en très forte croissance des crypto-monnaies, deux entrepreneurs -...
Marion Plaza, élève du Bachelor Online et entrepreneure aux Philippines
Actualités
- 14-06-2021
Marion Plaza a rejoint le Bachelor Online de l’EDHEC en Décembre 2020. Entrepreneure...
Music’All : un projet artistique, social et solidaire
Actualités
- 11-06-2021
De quelle classe préparatoire êtes-vous issue ? Pourquoi l’EDHEC ? J’ai effectué mes...