Pourquoi développer aujourd’hui vos futures équipes dirigeantes

Publié le 24 juin 2019.


Beaucoup d’entreprises considèrent aujourd’hui que le développement de leurs futurs dirigeants est une priorité. Il s’agit de préparer leurs leaders au monde de demain et garantir le renouvellement de leur Comex dans les années à venir. Pourtant, la plupart considère qu’un MBA ou un programme dirigeant relève plus d’une démarche personnelle. Est-ce un bon raisonnement ? Quid du retour sur investissement si ces démarches sont financées, partiellement ou totalement, par l’entreprise ?

Un sondage récent de l’Executive MBA Council révèle que la participation des employeurs au financement des EMBA (totale ou partielle) est de 58 % au niveau mondial. Alors que les carrières sont aujourd’hui morcelées, quelles sont les raisons pour lesquelles les entreprises investissent sur leurs talents, souvent en complément des financements publics et personnels ? Une des pistes de réponse tient à un changement de schéma de carrière que les entreprises en pointe ont bien compris : plutôt que de privilégier les évolutions linéaires, elles préfèrent désormais responsabiliser leurs cadres et les aider à prendre en main leur développement pour se réinventer.

 

Un âge charnière

Entre 37 et 45 ans, les cadres ont acquis des responsabilités, accumulé une expérience managériale riche, investi beaucoup de temps et d’énergie pour leur entreprise. Ils ont atteint une étape, et c’est tout naturellement qu’ils changent d’aspiration : le besoin de s’accomplir différemment et d’explorer de nouvelles fonctions émerge. Ils sont alors nombreux à se projeter dans des rôles de dirigeants, d’experts ou d’entrepreneurs, trois types de carrières qui demandent une montée en puissance à tous points de vue.

En effet, la réussite professionnelle, dans cette deuxième partie de carrière, n’est pas la même que dans la première. Après avoir appris, les cadres aspirent à devenir leaders de leur propre vie professionnelle. C’est le moment, par exemple, où ils vont chercher à donner plus de sens à leur activité, à trouver un épanouissement personnel dans leur vie professionnelle.

Ces nouvelles envies appellent de profondes transformations qui ne peuvent s’opérer sans s’accorder un temps spécifique. Il est nécessaire de « lever la tête du guidon », de prendre du recul, afin d’explorer les possibles et de se projeter dans les prochaines années.

 

Un enjeu central pour des entreprises

L’heure n’est plus à expliquer aux entreprises que leur réussite dépend de leur capital humain. Elles en sont pleinement conscientes et savent qu’elles ont besoin de pouvoir compter sur des leaders de qualité pour faire face aux mutations nombreuses et rapides qu’elles rencontrent : impact du digital et des nouvelles technologies, enjeux climatiques et écologiques, passage d’une économie de la propriété à celle de l’usage, création de la valeur par la data, business models réinventés, nouveaux modèles collaboratifs, organisations agiles… La profondeur de ces mutations est telle que les programmes de formation continue ont dû également se réinventer pour proposer des formats de plus en plus complets, mais aussi de plus en plus agiles. Les formations courtes apparaissent ici bien insuffisantes face à de tels enjeux.

Opter pour le recrutement de personnes externes à l’entreprise plutôt que de miser sur la formation de ses cadres peut être tentant, mais c’est tout d’abord très coûteux, et surtout, les études montrent qu’un recrutement de dirigeant sur deux est un échec. Le retour sur investissement est bien meilleur quand les entreprises accompagnent la préparation de leurs cadres à devenir dirigeants. D’où l’importance de bien identifier les potentiels et de leur proposer des expériences qui permettent leur développement. Si un programme diplômant reste un formidable outil de reconnaissance, c’est en outre un excellent moyen de promouvoir la diversité.

 

Développer les compétences du leader de demain

Le développement du leadership est un processus expérientiel et non intellectuel. Il se base sur une série d’immersions, de décalages, de rencontres, de prises de conscience, de décodages, d’explorations, de réflexions, d’expérimentations, de défis collectifs, d’entraînements… Il ne se résume pas à une « formation » mais bien à une aventure individuelle et collective. Et c’est bien sous cet angle que le cadre comme son entreprise doivent l’envisager.

 

En savoir plus sur le site Magazine Décideurs

A voir également

[EVENT 26/09/19] Finale Concours Coup de Pouce
Actualités
- 13-09-2019
La 5ème édition du Concours COUP DE POUCE organisé avec notre partenaire la Fondation...
Le Conseil supérieur du notariat et l’EDHEC signent un partenariat pour renforcer l’accompagnement des entreprises familiales par les notaires
Actualités
- 10-09-2019
 Le Conseil supérieur du notariat (CSN) et l’EDHEC Business School annonce la signature...
[Etude EDHEC Economics] Lutte contre le tabagisme : augmenter la taxe et compenser les inégalités sociales
Actualités
- 09-09-2019
L’un des objectifs du programme national de lutte contre le tabac 2018-2022 est de...
Lancement de la chaire de recherche
Actualités
- 03-09-2019
L'EDHEC Business School et Scientific Beta ont annoncé le lancement de la chaire de...