Programme de mentoring Revel@Her : quel impact pour les femmes issues de la diversité ?

Publié le 08 avril 2021.


Accompagner les femmes diplômées issues de la diversité : c'est la mission du programme de mentoring Revel@Her du Club XXIème siècle. Partenaire du programme pour la 2ème année consécutive, la Chaire EDHEC Open Leadership for Diversity & Inclusion dresse un bilan des effets de cet accompagnement sur les mentees. Ce dispositif a pour objectif de les aider à contourner les problématiques du double plafond de verre auquel elles se heurtent en raison de leur genre et leur origine ethnique. Les résultats de la dernière édition montrent que le programme est, pour ces femmes, un véritable booster de confiance en soi pour prendre en main sa carrière.

Les femmes issues de la diversité partagent au moins deux caractéristiques susceptibles de les défavoriser sur le marché du travail : leur genre et leur origine ethnique. Ces caractéristiques se cumulent souvent avec d'autres barrières pouvant également influencer leurs perspectives de carrière (âge, origine sociale, différences culturelles, perception de la religion etc.). Ces femmes peuvent être confrontées à des stéréotypes qui déforment la manière dont elles sont perçues, traitées et évaluées au travail. Elles ont alors plus de difficultés à accéder aux informations et aux codes qui leur permettent de se frayer un chemin dans les milieux professionnels. Sans nécessairement avoir pris conscience de ces barrières, ces femmes partagent ce même sentiment que, « au-delà des compétences et des efforts consentis, il y a toujours quelque chose qui ne va pas, que le chemin est semé d'embuches ».

Le mentoring : une clé pour se repérer dans le labyrinthe de la vie professionnelle

C'est justement la combinaison de ces critères de discrimination qui est difficile à appréhender et à dépasser. C'est pourquoi le Club XXIème siècle a mis en place le programme Revel@Her et qu'il a souhaité en mesurer l'impact en s'appuyant sur la Chaire EDHEC Open Leadership for Diversity & Inclusion.
L'édition 2020 du programme de mentoring comptait 20 participantes, toutes diplômées du supérieur, avec une expérience professionnelle moyenne de près de 10 ans dans des secteurs très variés (voir encadré).
D'une durée de 9 mois, le dispositif comprend un accompagnement individuel (sessions avec un mentor du Club XXIème siècle) ainsi que des ateliers organisés régulièrement (conférence sur le leadership, rencontres et témoignages).
Les résultats de l'enquête menée par les chercheurs de la chaire montrent que ce programme a des effets positifs sur les mentees d'un point de vue carrière et bien-être.

Revel @ Her développe la sororité 

Le programme est conçu pour aider les participantes à atteindre des objectifs concrets : apprendre à mieux communiquer, être plus visible, mieux reconnue, trouver un meilleur équilibre de vie, développer son réseau professionnel, mieux appréhender les codes de l'entreprise mais aussi rencontrer des personnes inspirantes… Car en réunissant ces femmes dans une même dynamique d'échanges et de partage d'expériences, elles développent leur sororité, l'un des apports majeurs de Revel@Her. Il s'agit de créer un lien fort entre ces femmes bien au-delà de la durée du programme, grâce à la complicité, à l'entraide et à l'esprit de solidarité qui se sont instaurés tout au long de leur parcours.

Un booster de confiance pour prendre sa carrière en main  

  • 95% des participantes pensent que leur confiance en elles s'est renforcée, tandis que l'indice d'estime de soi enregistre une croissance de 10% pour le groupe de mentees.
  • Les participantes ont le sentiment de mieux se connaître (90% d'entre elles) et d'être plus proactives pour saisir de nouvelles opportunités de carrière (85%).
  • Pour une partie des mentees, le programme a déclenché une demande d'augmentation de salaire (40%) et/ou une demande de promotion (30%).

Un meilleur équilibre de vie au bénéfice de la sphère relationnelle   

  • La moitié des participantes estiment mieux gérer leur équilibre vie professionnelle – vie privée.
  • 60% constatent une amélioration de leurs relations avec leurs proches (dans la sphère privée) et avec leurs collègues (sphère professionnelle).

Une prise de conscience de la force du réseau 

  • 95% se sentent plus à l'aise pour développer leur réseau professionnel
    • Parce qu'elles en ont compris les enjeux
    • Parce qu'elles ont appris à exploiter les réseaux formels et informels
    • Parce qu'elles ont renforcé leur réseau relationnel

Changer de perception : comprendre les barrières pour mieux les contourner  

  • 90% des mentees ont une meilleure conscience des stéréotypes et 85% des discriminations sur le lieu de travail
  • 80% estiment que leurs chances de briser le double plafond de verre ont augmenté

Plus qu'à un double plafond de verre, les participantes à ce programme sont confrontées à un parcours sinueux et à des impasses. En tant que femmes issues de la diversité, elles ont souvent plus de difficultés à se frayer un chemin dans le labyrinthe de la vie professionnelle et atteindre leur objectif. Grâce au mentoring, elles reprennent confiance en elles, renforcent leurs réseaux et apprennent à se repérer dans ce labyrinthe 

explique Hager Jemel, Directrice de la Chaire Open Leadership

A voir également

Investor Awards : l’implication des jeunes générations dans l’actionnariat
Actualités
- 14-10-2021
Le jury des Palmes des Jeunes Actionnaires a été invité le 12 octobre 2021 à remettre...
Crédit Agricole Nord de France, Amundi et Crédit Agricole CIB, partenaires du MSc « Climate Change & Sustainable Finance » de l'EDHEC Business School
Actualités
- 07-10-2021
Trois acteurs majeurs du Groupe Crédit Agricole, présents dans les secteurs de la...
Osertech, la start-up qui rend possible l’achat et la vente d’équipements industriels d’occasion
Actualités
- 06-10-2021
Avec Osertech, Grégoire Tabeau (BBA EDHEC 2019) souhaite devenir la référence...
Career Centre : un accompagnement personnalisé pour orienter sa carrière
Actualités
- 05-10-2021
Mathilde Finiel, étudiante de la Grande école, aujourd’hui en Master 2 a opté pour le...