« Notre recherche cultive la devise de l’EDHEC Make an impact »

Entretien avec Philippe Foulquier, Directeur du Pôle de recherche en Analyse Financière et Comptabilité, Directeur de l’Executive MBA Paris et Directeur académique du MSc Financial Management Filière européenne d’apprentissage à l’EDHEC Business School.

Entretien avec Philippe Foulquier, Directeur du Pôle de recherche en Analyse Financière et Comptabilité, Directeur de l’Executive MBA Paris et Directeur académique du MSc Financial Management Filière européenne d’apprentissage à l’EDHEC Business School.
Depuis 10 ans, les travaux de recherche du pôle FAA traitent de la mesure de la performance et de la valorisation des entreprises, dans différents secteurs. Son expertise est particulièrement reconnue en Europe dans le monde de l’assurance. Les règles prudentielles Solvabilité 2 ont totalement révolutionné la façon de piloter une entreprise et de mesurer la performance. L’enseignant-chercheur revient sur l’activité du Pôle FAA et le rôle de ses recherches dans la formation des étudiants de l’EDHEC Business School.

1/ Vous cumulez la responsabilité de professeur, responsable d’un pôle de recherche et de deux programmes. En quoi, ces trois fonctions sont complémentaires ?

Ces fonctions sont effectivement très complémentaires, car elles se nourrissent l’une l’autre. Au cours de ces dernières années, j’ai pu enseigner l’analyse financière et la corporate finance dans des MSc à Nice, Londres, Singapour, Lille, Paris ainsi qu’en Executive MBA et dans de nombreuses entreprises. 100% de mes cours depuis 10 ans bénéficient des travaux de recherche réalisés au sein du pôle (mesure de la performance, valorisation des entreprises, pilotage des entreprises, traitement IFRS du goodwill, du lease, des actifs financiers, de la juste valeur). A côté de ces cours d’analyse financière, de nombreux cours spécifiques (électifs) ont été réalisés sur les thématiques du pôle (pilotage des sociétés d’assurance sous contrainte solvabilité 2, création de valeur, impacts des IFRS sur la gestion d’une entreprise, valorisation des entreprises numériques et approche des Venture capitalistes).

Réciproquement, les problématiques des entreprises que je peux identifier pendant mes cours (interactivité avec les apprentis et les EMBA sur les problématiques de leur société) ou lors des formations en entreprises, nourrissent nos travaux et sont toujours la source de nos nouvelles thématiques de recherche.

2/ Quels sont les sujets de recherche privilégiés et les industries/sphères concernées par les travaux du Pôle FAA ?

Nous poursuivons nos travaux de recherche sur i) l’impact de Solvency 2 sur le pilotage des sociétés d’assurance[1], actuellement d’une part sur l’immobilier (commande d’un Ministère) et d’autre part sur les mutuelles d’assurance dont l’ADN engendre une nouvelle dimension dans la mesure de la performance, ii) la mesure de la performance à travers les normes comptables[2], iii) la mesure de la performance des entreprises à travers la modélisation du risque de défaut (faillites)[3].

Par ailleurs, nous réalisons actuellement un état de l’art sur la mesure de la performance dans tous les secteurs. L’objectif est d’étendre l’approche retenue par le secteur financier sous contraintes prudentielles, à l’ensemble des secteurs en introduisant la notion de risque dans les mesures. Enfin, une étude est également en cours sur la problématique de la mesure de la performance et la valorisation des entreprises digitales et les start ups[4].

3/ Comment les résultats de vos recherches sont appliqués par vos interlocuteurs privés ou institutionnels ?

Suite à nos travaux de recherche, conférences et formations en entreprises, certaines sociétés ont fait évoluer leur référentiel pour mesurer et piloter la performance de leur société (évolution d’une mesure à une unique dimension « marges » vers une mesure à trois dimensions « marges, rentabilité des capitaux, risque »), et ce, tout secteur confondu.

Certaines ont été plus loin en mettant en place des modèles de pilotage holistique reprenant ses trois dimensions, mais aussi en intégrant une approche d’optimisation d’allocation des capitaux par activité et la définition d’une appétence au risque[5] (Enterprise Risk Management). Côté institutionnels, nos travaux[6] ont également permis de faire progresser la gestion d’actifs et actifs-passifs de nombreuses sociétés d’assurance et de sociétés de gestion d’actifs. Nous sommes depuis 10 ans régulièrement sollicités par la Commission Européenne, l’EIOPA, des associations professionnelles ainsi que de nombreuses entreprises européennes. Notre recherche cultive la devise de l’EDHEC « Make an impact ».

4/ Parmi les positions fortes issues de vos résultats, vous soutenez que la directive européenne Solvabilité 2 sur les règles prudentielles est trop contraignante pour le secteur de l’assurance, avec pour corollaire un impact sur l’investissement dans l’immobilier. Pouvez-vous nous expliquer les implications concrètes de Solvabilité 2 sur les assurances d’une part et l’immobilier d’autre part ?

Solvabilité 2 constitue une profonde mutation puisqu’elle propose une approche holistique des risques qui consiste à exiger un coût intrinsèque en capital pour chaque risque encouru. Contrairement à Solvabilité 1, les risques de marchés sont ainsi désormais explicitement considérés. Par exemple, pour l’immobilier, la charge de capital exigée par le régulateur est égale à 25% du montant des investissements. Cette charge est très controversée et souvent considérée comme l’un des freins majeurs à l’augmentation de la part de l’immobilier dans les portefeuilles des assureurs. Nos travaux de recherche ont consisté à étudier le rôle de l’immobilier dans la gestion actif-passif, la pertinence de cette calibration de 25% et sa corrélation avec les actifs financiers définie par le régulateur prudentiel européen. Par le passé, nos études ont également travaillé sur le private equity, la formule de Dampener des actions, les obligations et la réassurance.

L’immobilier a joué historiquement un rôle essentiel dans la gestion actif-passif des assureurs, compte tenu de sa longue duration, de sa faculté à couvrir le risque d’inflation, de sa contribution à la diversification des portefeuilles et de son rendement. Sa part dans l’allocation des actifs doit être désormais appréciée au regard du quatuor duration, liquidité, risque et rentabilité définie en fonction de l’exigence de capital réglementaire Solvabilité 2. Certains ont déjà arbitré à l’avantage des produits structurés, covered bonds, instruments de titrisation adossés à des prêts résidentiels, commerciaux, agricoles, collateralized loan obligations, prêts publics ou privés et investissements alternatifs (private equity, leverage buy out, infrastructures, hedge funds). Quant à sa calibration de 25%, ce pourcentage a été défini par le régulateur sur la base de la volatilité du marché londonien qui ne reflète absolument la composition des portefeuilles immobiliers des assureurs européens. Nous avons ainsi testé la volatilité de différents marchés européens de l’immobilier et leur corrélation avec les actifs financiers. Ces travaux conduisent à de nouvelles propositions qui feront l’objet d’une prochaine étude.

 


1- Arias L., P. Foulquier, T. Maury, "The impact of Solvency 2 prudential regulation on Property Financing in the Insurance Industry”, Position Paper, EDHEC, February 2017.
Arias L., G. Déderen, P. Foulquier, T. Maury, "What solutions does the insurance sector have in the face of Europe’s low interest rate environment”, Position Paper, EDHEC, November 2016
2- Verriest A. with B. Dierynck, “Financial reporting quality and peer group composition” and Verriest A. with E. Leung, “The Geography of Disclosures evidence from Segment Disclosures”, 2 articles en cours de soumission à des revues académiques internationales classées FT.
Bouwen J., A Verriest, “The informativeness of EBITDA for Users of Financial Statements”, Research Workshop in EDHEC to PhD Students, March, 23rd 2017, London.
3- Du Jardin P., E. Séverin, “Dynamics of firm financial evolution and bankruptcy prediction”, Expert Systems with Applications, vol 75, p25-43, March 2017
Du Jardin P., D. Veganzones, E. Séverin, « Forecasting corporate bankruptcy using accrual-based models”, Computational Economics, article accepté, publication à venir.
4- Foulquier, P., "Modèle économique et valorisation des entreprises de l’économie numérique », Assemblée générale du Pôle Régional Numérique à Roubaix, (2131 participants), intervention par visio conférence de San Francisco au côté de Gabriel Sidhom, CTO Orange Silicon Valley, June 20th, 2017, San Francisco
5- Arias L., P. Foulquier, “How calibrate Risk Appetite, Tolerance and Limits: The issues at stake for capital allocation, ERM, and business performance”, Position Paper, EDHEC, January 2016
Foulquier P. “Solvency II: an internal opportunity to manage the performance of insurance companies”, EDHEC Publications, October 2009
6- Cf. note 1 sur l’immobilier, note 4 sur le risk appetite, nous pouvons également citer les articles suivants :
Arias L., P. Foulquier, “Gestion des risques : le nouveau visage de l’assurance”, Pôle Finance Innovation, 2015
Arias L., M.H. Arouri, P. Foulquier, “The impact of Solvency II on bond management”, Bankers, Markets, Investors, Special Issue March-April, 2014.
Arouri M.H., P. Foulquier, A. Le Maistre, “A proposal for an interest rate Dampener for Solvency II to manage pro-cyclical effects and improve asset-liability management”, EDHEC Publication, with the support of Russell Investments, June 2014, 72 pages.
Foulquier P., « Chapitre 16 – Mesure de la performance et du risque private equity dans l’environnement Solvabilité II. » Tout Savoir sur le Capital Investissement – Capital Risque, Capital Développement, LBO »,  Gualino Lextension editions, Avril 2014

 

A voir également

Premier référentiel de compétences pour le Compliance office
Actualités
- 02-12-2021
Le Cercle de la compliance, en partenariat avec l'EDHEC Augmented Law Institute, publie...
Actualités
- 01-12-2021
Dans le cadre de son partenariat avec Legal Suite, filiale du Groupe Septeo, EDHEC...
Inauguration du Campus Jean Arnault : cap sur l’entrepreneuriat et la transmission !
Actualités
- 01-12-2021
Vendredi 9 juillet, Bernard Arnault, PDG de LVMH, Brigitte Macron, Présidente de l’...
L’EDHEC confirme son positionnement dans le TOP 4 des Grandes Ecoles en France, selon l’Etudiant 2022
Actualités
- 01-12-2021
4e Grande Ecole française selon le classement 2022 de l’Etudiant, l’EDHEC Business...