L’origine sociale joue-t-elle sur le rendement des études supérieures ?

Pierre Courtioux : Cette étude complète les travaux de l'EDHEC sur les rendements de l'enseignement supérieur par l'estimation de l'influence de l'origine sociale sur la distribution de ces rendements.

Auteur(s) :

Pierre Courtioux

Chercheur au pôle de recherche en économie, EDHEC Business School

Présentation :

D'une part, l'origine sociale joue fortement sur l'accès à l'enseignement supérieur : par rapport à la situation moyenne pour une génération, les personnes d'origine populaire ont un taux d'accès deux fois moins élevé et ceux d'origine supérieure un taux deux fois plus élevé. De plus, ces effets sont accentués par des différences en termes de mode d'accès : les diplômés d'origine populaire sont sous-représentés à tous les niveaux de diplôme, tandis que les diplômés d'origine supérieure sont surreprésentés à tous les niveaux de diplôme, mais plus fortement encore au niveau Bac+5 et notamment dans les grandes écoles. Quand les deux parents du diplômé appartiennent à une catégorie socioprofessionnelle supérieure, cette surreprésentation est encore plus marquée et a augmenté entre la génération 1970 et la génération 1980. D'autre part, à diplôme et cursus donnés, l'origine sociale joue mais sensiblement moins sur les écarts de rendement entre diplômés du supérieur. Nos résultats montrent que, pour l'ensemble des diplômés du supérieur, les individus dont l'un des parents appartient à une catégorie socioprofessionnelle populaire et l'autre est inactif sont surreprésentés au sein des rendements les plus faibles : ils représentent 29% du premier quartile de rendement. En revanche, les diplômés les moins avantagés socialement valorisent mieux leurs diplômes quand les rendements de ces derniers sont plutôt élevés : 27% des diplômés d'origine populaire sont dans le dernier quartile des rendements. Enfin, à niveau d'étude donné, les écarts de rendements entre origines sociales sont moins forts dans le bas de la distribution des rendements, ce qui peut s'expliquer à la fois par un effet de « garantie d'insertion » de la formation supérieure et/ou d'un phénomène d'auto-sélection des étudiants d'origine sociale plus aisée dans les filières longues et ceux d'origine sociale moins aisée dans les filières plus courtes mais à fort rendement.
Pdf
L’origine sociale joue-t-elle sur le rendement des études supérieures ?...
(2.30 MB)
Type : Publication EDHEC
Date : le 09/11/2011
Complément d'informations Pour plus d'informations, nous vous prions de vous adresser à Joanne Finlay, Direction de la recherche de l'EDHEC [ joanne.finlay@edhec.edu ] Les opinions exprimées sont celles des auteurs et n'engagent pas la responsabilité de l'EDHEC.
Pôle de recherche Economie

A voir également

- 27-03-2017
E-financial Careers place EDHEC Business School comme la 5ème école de commerce mondiale, pour décrocher un job en finance à Londres. « Depuis quelques années, l’EDHEC fait partie des top...
OTHERWISE#4 est en ligne !
- 22-03-2017
Être là où on ne l’attend pas est l’une des marques de fabrique de l’EDHEC. Avec...
Nomination d’Emmanuel Métais au poste de Directeur Général de l’EDHEC Business School
- 17-03-2017
L’EDHEC Business School est heureuse d’annoncer la nomination d’Emmanuel Métais au...
- 13-03-2017
L’EDHEC Business School est heureuse d’annoncer qu’elle sera partenaire de la prochaine conférence TEDxAix, qui aura lieu le 28 avril prochain à Aix-en-Provence. Deux ans après le succès de...