Faut-il plus protéger les emplois à bas salaires ?

Arnaud Chéron : Les salariés employés sur des postes faiblement rémunérés sortent plus fréquemment de l'emploi que les autres. Est-il par conséquent souhaitable de réformer le système de protection des emplois afin de leur garantir une plus grande sécurité ?

Author(s) :

Arnaud Cheron

Directeur de Recherche à l'EDHECProfesseur de Sciences Economiques à l'Université du Maine

Presentation :

Notre étude souligne que s'il n'est pas nécessaire de différencier les systèmes de protection de l'emploi selon les catégories socio-professionnelles (ou les niveaux de leur diplôme), il peut être en revanche pertinent, au sein même de chaque catégorie socio-professionnelle (CSP), que le coût de licenciement soit décroissant avec le niveau du salaire. Plus généralement, notre étude examine le bien-fondé d'une protection des emplois qui serait conditionnelle au niveau de rémunération des individus. Cette réflexion s'inscrit dans une perspective d'efficacité économique, plus large donc que la seule question du chômage. Ceci nous conduit tout d'abord à déterminer dans quelle mesure les taux de sortie de l'emploi observés supérieurs pour les bas salaires renvoient à une situation sous-optimale nécessitant l'intervention de la puissance publique. Cette sous-optimalité peut résulter d'un taux de séparation agrégée trop élevé au vu du coût individuel d'embauche. Dans le cadre d'un raisonnement par CSP, on peut considérer qu'il existe une segmentation des marchés du travail issue de différences de compétences observables. Sur cette base, la hiérarchie observée entre les taux de sortie de l'emploi par CSP peut s'avérer optimale. Autrement dit, il est par exemple optimal que les « Ouvriers non qualifiés », en moyenne moins bien payés que des « Professions intermédiaires », connaissent relativement plus fréquemment des transitions par le chômage. De ce point de vue, il n'y a pas de légitimité à différencier le système de protection des emplois en fonction du salaire.
Pdf
Faut-il plus protéger les emplois à bas salaires ?...
(2.09 MB)
Type : Position paper
Date : le 22/01/2010
Extra information : Pour plus d'informations, nous vous prions de vous adresser à Joanne Finlay, Direction de la recherche de l'EDHEC [ joanne.finlay@edhec.edu ] Les opinions exprimées sont celles des auteurs et n'engagent pas la responsabilité de l'EDHEC.
Research Cluster : Economie

See Also

- 06-04-2017
This week, to bring current and future challenges facing leaders directly to the classroom, the EDHEC Global MBA launches two 18-hour core courses devised and taught in collaboration with...
- 04-04-2017
The distinctive Multirank assessment ranks 1,500 prestigious schools and universities worldwide, including 74 French institutions.  EDHEC stands out in 2017 as the French business...
Frédéric Oudéa, Chief Executive Officer of Société Générale, meets EDHEC students
- 31-03-2017
Société Générale is one of the 3 banks in France’s CAC 40 stock index. The bank’s Chief...
- 30-03-2017
Close to 900 people attended the 9th edition of EDHEC Research Day held on Tuesday, 14 March 2017 on the EDHEC Lille Campus. We are very grateful for your interest and your role in the...