Les entreprises françaises et les vagues d‘acquisition

Philippe Very, Emmanuel Metais, Pierre-Guy Hourquet, Serigne Lo : Les entreprises françaises savent-elles bénéficier des vagues d’acquisition ?

Author(s):

Philippe Very

Professeur de stratégie et management, EDHEC Business School

Emmanuel Metais

Professeur de stratégie, EDHEC Business School

Pierre-Guy Hourquet

Professeur de stratégie et management, Kedge Business School

Serigne Lo

Diplômé de l’ENSAI, FRM, statisticien économiste

Anticiper les vagues d’acquisitions est une source de valeur ajoutée pour les entreprises. En effet, rejoindre à bon escient une vague d’acquisitions permet de maximiser la valeur boursière d’une entreprise suite à l’opération. Plus précisément, les travaux académiques sur ce sujet ont montré que des vagues d’acquisitions se produisent dans de nombreuses industries, se traduisant par une succession croissante puis décroissante de transactions réalisées au sein d’un secteur pendant une période de 2 à 6 ans ; et que les acquéreurs rachetant en début de vague sont valorisés par les marchés financiers, leur valeur boursière augmentant plus significativement suite à l’annonce de l’acquisition que les opérations réalisées ultérieurement dans la même vague. Les écarts de création de valeur boursière observés entre les entreprises qui entrent les premières dans les vagues d'acquisitions et celles qui y entrent tardivement peuvent atteindre 8% (McNamara et al., 2008). Le démarrage d’une vague au sein d’une industrie constitue donc le meilleur moment pour opérer une acquisition. Les entreprises françaises, par ailleurs très actives en matière d’acquisitions, bénéficient-elles véritablement du soutien des marchés financiers en investissant au moment opportun dans les vagues d’acquisitions? Pour répondre à cette question, nous avons comparé le timing des acquéreurs français à celui des acquéreurs étrangers dans les vagues d’acquisitions. Nous avons utilisé la méthode de Carrow et al. (2004) pour l’identification des vagues, puis celle de Harford (2005) pour la validation des vagues d’acquisitions. Parmi un échantillon total de 264 218 acquisitions, nous avons recensé 59 vagues d’acquisitions qui ont traversé tous les secteurs industriels dans le monde depuis 1990. Nous avons alors effectué des tests de comparaison statistiques pour évaluer si le pourcentage de précurseurs français au démarrage des vagues d’acquisitions est significativement différent du pourcentage de précurseurs d’autres pays.
Pdf
Les entreprises françaises et les vagues d‘acquisition...
(-1.00 B)
Type: Position paper
Date: le 06/11/2012
Extra information : Ce document constitue une synthèse de travaux scientifiques conduits au sein de l'EDHEC. Pour plus d'informations, nous vous prions de vous adresser à la direction de la recherche de l'EDHEC : research@drd.edhec.edu
Research Cluster : Economics

See Also

EDHEC Faculty welcomes Oxford professor Renée B. Adams for a reseach seminar
News
- 11-09-2019
On September 12, 2019, EDHEC faculty will be delighted to welcome Oxford professor...
Riccardo Rebonato will unveil the results of the 12th EDHEC-Risk European ETF & Smart Beta Survey on Sept 23 in London
News
- 03-09-2019
Riccardo Rebonato, Professor of Finance, EDHEC Business School, EDHEC-Risk Institute,...
Launch of the
News
- 03-09-2019
EDHEC Business School and Scientific Beta have announced the launch of the “Advanced...
8 professors appointed in 2019-2020
News
- 27-08-2019
EDHEC Business School appointed 8 new professors for the 2019-2020 academic year. Six...